Home Livres Une femme entre nous, de Greer Hendricks et Sarah Pekkanen

Une femme entre nous, de Greer Hendricks et Sarah Pekkanen

0

J’ai trouvé (comme beaucoup de mes lectures récentes) Une Femme entre nous de Greer Hendricks et Sarah Pekkanen sur la plateforme Netgalley. Le résumé promet un thriller haletant, nous dit directement de ne pas nous fier à notre instinct. Et nous promet des twists de folie ! Merci aux éditions Sonatine pour cette lecture.

Résumé :

En lisant ce livre, vous allez faire beaucoup de suppositions. Vous allez croire que c’est l’histoire d’une femme jalouse, délaissée par son mari, vous allez penser qu’elle est obsédée par la maîtresse de celui-ci, une femme plus jeune qu’elle. Vous allez vous dire que vous connaissez déjà toutes les facettes d’un tel triangle amoureux. Un conseil : laissez tomber toutes vos hypothèses. Jamais vous ne pourrez imaginer ce qui se cache derrière les apparences, ni anticiper les multiples rebondissements qui émaillent ce livre. À la façon de Gillian Flynn, Greer Hendricks et Sarah Pekkanen ont élaboré une construction inédite, littéralement diabolique, afin de nous faire éprouver l’espoir et le désespoir des femmes, l’usure du couple, l’amitié féminine, tout cela sous couvert d’une intrigue captivante et de personnages bouleversants. 

Une première partie d’une lenteur maîtrisée

Le roman commence sur un triangle classique avec les personnages de Vanessa, Nellie et Richard. Vanessa est l’ex-femme de Richard et apprend qu’il va se remarier, sa vie semble se déliter petit à petit. Les nombreux retards ou absences au travail, la consommation un peu trop régulière d’alcool. La volonté de se confronter à la future épouse de son ex-mari. Vanessa perd pieds. En parallèle, on suit Nellie, une jeune institutrice qui prépare son mariage avec le fameux Richard, un prince charmant en apparence, l’homme de ses rêves donc.

J’ai bien aimé la structure de la première partie. Elle nous pose les personnages et l’ambiance générale. Même si le rythme semble lent, j’ai été happé par les personnages. Les auteures nous offre un premier twist à la fin de cette partie que je n’ai pas vu venir du tout. Finalement je n’avais pas suffisamment suivi le conseil de la quatrième de couverture.

Mais la lenteur continue …

Malheureusement passé ce premier twist, le résumé m’a semblé avoir largement sur-vendu le roman. Mais cela n’enlève en rien la qualité du roman et de l’écriture des deux auteures. J’ai juste trouvé qu’après cette première partie, les éléments ne font que s’enchaîner sans qu’il y ait un suspense angoissant ou des révélations inattendues. Cela n’a pas été un page-turner pour moi à cause de ses moments de lenteurs. Je pensais que le rythme allait s’accélérer mais ça n’a pas été le cas.

J’avais parfois le sentiment de tourner en rond. Dans la deuxième et la troisième partie le personnage de Vanessa se répète très souvent, j’avais le sentiment de relire les mêmes récits plusieurs fois avec juste quelques éléments de plus.

Je suis malheureusement souvent déçue à cause des résumés accrocheurs. En dehors de cette fausse attente, j’ai beaucoup aimé le traitement des personnages de la part des auteures, en particulier Vanessa et Richard. Ce sont les deux personnages pour lesquels mon regard a le plus changé tout au long du roman.

Une Femme entre nous, de Greer Hendricks et Sarah Pekkane
aux éditions Sonatine (mai 2018)
Traduit par Corinne Daniellot, Pierre Szczeciner
456 pages

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here