L’Affaire Isobel Vine, de Tony Cavanaugh

1

Je vous annonçais il y a quelques jours la parution de L’Affaire Isobel Vine de Tony Cavanaugh aux éditions Sonatine. Grâce à eux et au site Internet Netgalley j’ai pu disposer de l’édition numérique de cet ouvrage et le lire pour vous.

Il s’agit du premier roman de Tony Cavanaugh publié en France, et franchement, on se demande pourquoi cela n’a pas été fait plus tôt. L’Affaire Isobel Vine est un excellent roman policier que j’ai avalé en quelques jours. Intrigue, personnages et ambiance, tout y est réussi.

Tout commence lorsque Copeland, le chef de la police de Melbourne, vient chercher un ancien flic dans sa retraite du Queensland. Darian Richards en avait marre de vivre dans Melbourne, une ville qui pour lui n’était que synonyme de meurtres, viols et autres faits de délinquance.

Mais Copeland a besoin de lui. Le chef de la police, qui a toujours eu pour Richards une image paternelle, lui demande de résoudre un meurtre qui a plus de 20 ans. Une enquête qu’il doit effectué à la demande expresse du ministre. En effet, celui qui est pressenti pour devenir le successeur de Copeland, Nick Racine, a vu son nom évoqué dans L’Affaire Isobel Vine.

L’Affaire Isobel Vine, meurtre, mafia et politique

Pour Darian Richards, cette demande, il ne peut pas la refuser. D’une part parce que c’est Copeland qui lui demande. D’autre part parce qu’il est un détective dans l’âme. Quand il quitté son poste plusieurs années auparavant, il avait le meilleur taux d’élucidation de la police. Bref, c’est un as à qui rien ne résiste, même les cas les plus difficiles. L’idée de résoudre L’Affaire Isobel Vine est donc un challenge excitant pour lui.

Cependant, ce n’est pas facile de résoudre un meurtre qui a plus de 20 ans. Quand en 1990, après une fête donnée chez elle, on a retrouvé le corps sans vie de la jeune Isobel Vine. Les conjectures étaient nombreuses : suicide, accident, meurtre ?

Faute d’éléments tangibles c’est le suicide qui a été privilégié. Mais le classement de l’enquête avait fait lever quelques sourcils. Aujourd’hui il faut à tout prix établir la responsabilité ou non de Nick Racine dans l’affaire. Le ministre ne peut se permettre un scandale si Racine a trempé dans la mort d’Isobel Vine.

Darian Richards monte donc son équipe avec Maria Chastain qui a été placardisée dans un commissariat de province. Il fait aussi appel à Isosselles, le geek qui récupère les infos que personne d’autre ne pourrait obtenir, légalement ou non.

Rapidement, l’équipe sent la pression. Pas facile d’enquêter sur une affaire ou des suspects sont des policiers. Racine et trois autres flics avaient en effet été vus chez Isobel Vine le soir de sa mort. Très vite Racine vient à la rencontre de Richards. Une rencontre courtoise mais qui agace Richards. Il a l’impression qu’on veut le téléguider. Et il n’aime pas ça.

Une enquête de terrain

Tony Cavanaugh nous montre une enquête policière tout à fait classique et crédible. Tout se passe sur le terrain, en rencontrant les acteurs de l’époque. Il ne faut pas s’attendre à une pléïade d’action. Non ici cela se passe en douceur. Ce n’est pas une aventure d’Hercule Poirot non plus, mais cela y ressemble par certains aspects.

Rencontrer les flics qui ont découvert la scène à l’époque. Parler aux proches de la victime. Rencontrer les témoins et les éventuels suspects. Des rencontres et des discussions qui n’ont qu’un but, rassembler le puzzle de L’Affaire Isobel Vine. Une fois ce puzzle rassemblé, Darian Richards sera en mesure de forger son intime conviction. Ensuite ce sera le moment de rassembler des preuves s’il y en a.

Et des suspects, Darian et son équipe n’en manquent pas. Nick Racine et ses trois compères ont-il agi sous l’ordre de Dominic Stone, trafiquant de drogue sur lequel les stups enquêtaient à l’époque. Brian Dunn le prof d’Isobel Vine qui l’a manipulé l’a-t-il tué ou bien est-ce Tyrone le petit-ami d’Isobel à l’époque qui a eu une crise de jalousie.

Autant de pistes à explorer méticuleusement et patiemment. Cela peut paraître un peu plat présenté comme cela, mais c’est vraiment passionnant car on est immergé dans l’enquête. Et je vous rassure il y a un peu d’action aussi, avec notamment une tentative de meurtre sur un membre de l’équipe de Richards.

Une enquête avec des ramifications politiques, mafieuses et surtout loin d’être linéaire. Une seule chose est certaine, vous serez surpris en lisant L’Affaire Isobel Vine. Merci à Sonatine Editions de nous le proposer en France et retenez bien le nom de Tony Cavanaugh.

REVIEW OVERVIEW
Personnages
Histoire
Style
Previous articleTo Your Eternity tome 1 paraît le 19 avril chez Pika
Next articleStar Wars Battlefront II, un premier teaser

1 COMMENT