Sailor Moon tome 1, de Naoko Takeuchi

0

image

Résumé :

Usagi est une jeune fille de 14 ans comme tant d’autres : elle aime dormir, jouer aux jeux vidéo, elle pleure pour un oui ou pour un non et elle ne se passionne pas pour ses études. Mais un beau jour, elle croise le chemin de Luna, un chat doué de parole qui va la transformer en une jolie justicière : Sailor Moon ! La voilà investie de plusieurs missions : elle doit identifier ses alliées, retrouver le légendaire Cristal d’Argent et protéger une certaine princesse… tout en luttant contre de mystérieux ennemis qui sont eux aussi à la recherche du fabuleux cristal aux pouvoirs fantastiques !

Un vrai retour en enfance avec la lecture de ce manga. J’étais une grande fan de l’animé quand j’étais petite mais je n’avais jamais lu les mangas.
Une réédition a été faite récemment par Pika avec moins de tomes 12 au lieu de 17. Et quelques changements sur les textes et dessins. Cette nouvelle édition est beaucoup plus attractive que la précédente.

Ce premier tome est très rapide et il s’y passe beaucoup de choses. Ce tome regroupe 4 ou 5 épisodes de l’animé. On y découvre les premiers éléments nécessaires de l’histoire, la présentation des guerrières et des ennemis. Et un mystère plane autour de Tuxedo Mask, il vient toujours en aide à Usagi mais on ne sait pas vraiment ce qu’il recherche, s’il est bon ou mauvais.
Un élément m’a un peu dérange, c’est l’âge des protagonistes, les guerrières ont 14 ans. Je ne me souviens pas de l’âge qu’elles avaient dans l’animé (ça devait être le même). J’ai des difficultés à trouver ça réaliste.

Malgré tout j’ai adoré me replonger dans cet univers. J’attends d’avoir la suite avec impatience.

Sailor Moon t.1, de Naoko Takeuchi
Aux éditions Pika (2012)
Titre VO : Bishoujo Senshi Sailor Moon – Renewal Edition, book 01 (2003)
240 pages

D’autres chroniques de la même série :
Sailor moon 2

Previous articleNight School, de C. J. Daugherty
Next articleChobits t.2 et 3, de CLAMP
Bibliothécaire, je lis bien sûr parce que c'est ma profession, mais je lis avant tout parce que c'est ma passion.