Accueil Livres Le Rempart Sud t.1 Annihilation, de Jeff VanderMeer

Le Rempart Sud t.1 Annihilation, de Jeff VanderMeer

40
0

Avec l’adaptation faite par Netflix, je me suis rappelée l’existence dans ma bibliothèque d’un roman jamais lu, le t.1 de Le rempart sud, Annihilation de Jeff VanderMeer. Comme beaucoup je pense, je voulais connaître le roman avant de voir l’adaptation. Surtout au vu des mauvaises critiques que j’avais pu lire sur le film (et le livre aussi finalement). Je voulais donc me faire mon propre avis.

Résumé :

Toute cette région était désertée depuis des décennies, pour des raisons qui ne sont pas faciles à raconter. Notre expédition était la première à entrer dans la Zone X depuis plus de deux ans et la majeure partie de l’équipement de nos prédécesseurs avait rouillé, leurs tentes et abris ne protégeant plus de grand-chose. En regardant ce paysage paisible, je ne pense pas qu’aucune d’entre nous n’en voyait encore la menace. »
La zone X est coupée du monde depuis. La nature y a repris ses droits. Quelques vestiges de civilisation subsistent dans une faune et une flore luxuriantes.

La première expédition décrit une contrée idyllique. La deuxième s’achève sur un suicide de masse. Les membres de la troisième expédition s’entretuent, ceux de la onzième reviennent amorphes et succombent à un cancer foudroyant. Nous suivons la douzième, composée de femmes. Leur mission : cartographier le terrain et ne pas se laisser contaminer par la zone X.

Annihilation ou une plongée totale dans l’inconnu

C’est un roman qu’il m’est très difficile à définir. Est-ce que j’ai aimé ou non ? Ce qui est sûr, c’est que je n’ai pas détesté ma lecture. L’univers d’Annihilation nous ouvre à de nombreuses questions sans jamais nous donner de réponses complètes.
C’est un univers finalement très angoissant, sombre.

Le lecteur suit donc quatre personnages féminins en expédition vers la mystérieuse Zone X. Les personnages ne sont qualifiés que par leur métier : une anthropologue, une géomètre, une psychologue et une biologiste. Cette dernière est le personnage point de vue de ce premier tome. C’est une réelle introspection de ce personnage, son passé et son présent.

C’est finalement toute cette incompréhension qui m’a le plus plu dans ce roman. Le fait de ne rien savoir de plus que le personnage principal, de tout découvrir avec elle. L’auteur nous offre un monde surréaliste avec une écriture intense, angoissante et tellement frustrante ! C’est une lecture qui ne peut pas laisser indifférent selon moi. Le style est percutant et on pourrait très bien s’arrêter là et ne pas lire la suite. Mais j’en veux encore plus alors le tome 2 trône déjà sur ma table de nuit !

Et le film ?

Le premier tome du roman de Jeff VanderMeer a été adapté en film par Alex Garland pour Netflix. Je ne vais trop en dire dessus. Je l’ai regardé dès que j’avais refermé le roman. J’étais très curieuse de voir comment ce monde pouvait être retranscrit à l’écran. Et je pense que je n’aurai pas dû ! Déjà je ne pense pas beaucoup de bien de l’actrice Natalie Portman, ce qui n’aide donc pas vu qu’elle joue le personnage principal.

Mais ce n’est pas le pire finalement. La première grosse erreur selon moi a été de vouloir à tout prix nommer les personnages. L’anonymat est un point central au début du roman, aucune des femmes de l’expédition ne connaît donc l’identité de celles qui les accompagne, et le film commence par nommer les personnages. C’est un non-sens et cela détruit l’essence même du livre.

Puis je n’ai pas apprécier de voir la matérialisation choisie pour la Zone X : le phare et la Tour. On se croirait dans un décor de film SF de série B.

En bref quand on a lu et apprécié le roman de Jeff VanderMeer, je ne pense pas que l’on puisse aimer cette adaptation qui dénature le fond du récit.

Le Rempart sud t.1 Annihilation, de Jeff VanderMeer
aux éditions Au Diable Vauvert (mars 2016)
Traduit par Gilles Goullet
222 pages