The Batman who laughs repousse les limites

57
0

Un nouveau graphic novel va changer votre vie. The Batman who laughs s’inscrit directement dans la continuité de Dark Knights : Metal, mais Scott Snyder nous réserve un gros paquet de surprise dans ce nouvel arc.

Bruce Wayne est sorti épuisé des événements précédents. Pourtant il doit faire face avec une créature diabolique sortie tout droit du dark multiverse. Cet ennemi est à moitié Batman, à moitié Joker. Il est The Batman Who Laughs.

Cet ennemi n’a pas seulement réussi à survivre à son combat avec le Joker à la fin de Dark Nights: Metal. Il a aussi un plan sinistre qui s’étend sur tout le multiverse. Ce plan est à la fois terrifiant et terriblement familier.

Bruce Wayne va rapidement prendre conscience que le seul moyen de stopper cet ennemi est de le tuer. Il doit donc sérieusement réfléchir à l’idée de violer la seule règle que Batman doit respecter. Mais c’est cette même règle à qui l’on doit la création de The Batman who laughs.

Bruce commence à comprendre que rien ne va dans sa vie qu’il a aujourd’hui et surtout que toutes les erreurs qu’il a faites sont liées. C’est alors que son ennemi va lâcher sur lui un nouvel adversaire diabolique : the Grim Knight!

Scott Snyder délivre ici selon DC Comics la version la plus terrifiante de Batman jamais vu sur papier. Et l’éditeur nous prévient en avance. « A Batman who laughs is a Batman who always wins ». Pas très rassurant pour le chauve-souris.

Jock (Batman: The Black Mirror) est aux manettes pour délivrer un visuel sombre à souhait.  The Batman who laughs est paru ce mardi 3 septembre en VO.