Chobits t.1 de Clamp

0

image

Résumé :

Dans un monde où les robots humanoïdes sont devenus les compagnons d’une bonne partie de la population, Hideki Motosuwa, jeune étudiant de 19 ans sans le sou, passe devant les vitrines des magasins proposant les nouveaux modèles d’ordinateurs avec envie. Sa vie bascule le soir où, rentrant chez lui, il trouve une jeune fille aux longs cheveux blonds affalée dans un tas d’ordures. D’abord paniqué, Hideki s’aperçoit rapidement qu’il vient de trouver non pas un cadavre, mais un robot abandonné. Lui qui en rêvait ne se pose pas de questions : il le ramène chez lui. Ce sera le début d’une relation hors normes et d’un apprentissage bien curieux pour la petite Tchii…

Un manga qui existe depuis déjà une bonne dizaine d’années. Il m’a fallu beaucoup de temps avant de le lire.
Dans ce premier tome on découvre les débuts d’une cohabitation entre un humain et un robot.
Nous sommes dans un monde futuriste où les ordinateurs ont forme humaine (essentiellement des femmes pour le moment…). Hideki, le personnage principal est un étudiant fauché qui multiplie les petits boulots pour se payer sa prépa et son loyer, il rêve de pouvoir s’acheter son propre ordinateur. Un soir il découvre une fille abandonnée au milieux des poubelles, cette jeune fille est en réalité un robot. Il décidé de la ramener chez lui. Ce robot se révèle étrange. Elle n’a aucun logiciel mais peut marcher et parler, elle est comme « rebooter ». Un mystère apparaît autour de ce robot qui doit tout apprendre et qui est peut-être un chobit.
J’ai beaucoup aimé ce premier tome lu très rapidement. L’histoire mélange très bien les genres : la science-fiction, la comédie et la romance. On ne sait pas qui est ce mystérieux robot ce qui nous pousse vers la suite pour en découvrir plus. Les personnages sont plutôt typés pour le moment mais cela ne m’a pas dérangée plus que ça parce que derrière toit ça il y a une vraie trame qui se révèle très intéressante, et un vrai questionnement sur l’omniprésence et le perfectionnement des robots/ordinateurs.

Chobits, t.1, de CLAMP
Traduit par Suzuka Asaoka et Alex Pilot
Aux éditions Pika (2002)
181 pages

D’autres chroniques de la même série :
wpid-wp-1426946838205.jpeg

Previous articleTant que nous sommes vivants, d’Anne-Laure Bondoux
Next articleNight School, de C. J. Daugherty
Bibliothécaire, je lis bien sûr parce que c'est ma profession, mais je lis avant tout parce que c'est ma passion.