Citation du Dimanche : Indiana Jones et la Dernière Croisade

36
1

Au cours des trois films (oui j’ai bien dit 3, il y a eu un 4 ?) mettant en scène Indiana Jones, le spectateur a eu le droit d’entendre un certain nombre de répliques cultes. Pour ma part, c’est celle prononcée par le Professeur Henry Jones dans Indiana Jones et la Dernière Croisade que je préfère.

Colonel Vogel : Qu’est-ce que ce journal vous dit qu’il ne nous dit pas ?
Henry Jones : Ce qu’il me dit, c’est que les abrutis de marcheurs au pas de l’oie que vous êtes devraient lire les livres au lieu de les brûler.

En premier lieu, il y a un côté jouissif de voir ce vieil homme, Henry Jones joué alors par Sean Connery, parler franchement à un Nazi franchement repoussant dans ce film. Mais surtout, c’est évidemment un sentiment partagé par tous ceux qui refusent qu’on s’attaque à la culture.

Evidemment cette aventure d’Indiana Jones sortie en 1989, tout comme les Aventuriers de l’Arche Perdue en 1981. Ce sont deux belles occasions pour Steven Spielberg d’humilier les nazis et tout ce qu’ils ont pu représenter.

Le paradoxe est évidemment que ces gens ont voulu brûler tous les livres. La scène est d’ailleurs mise en image dans La Dernière Croisade, ne pouvaient se passer de leur culture. Ces nazis qui voulaient faire table rase du passé pour créer une nouvelle ère ne pouvaient se détacher du passé.

Les films d’Indiana Jones ne sont pas entièrement dénués de fondements

Ils voulaient effacer tous les universalismes prééxistants. En premier lieu ils voulaient faire disparaître les religions, mais ils y vouaient une fascination sans borne. La recherche de l’Arche d’Alliance ou celle du Saint Graal mises en scène dans ces films vient livre Matin des magiciens, un ouvrage écrit par Louis Pauwels et Jacques Bergier, et publié en 1960. C’est de là que provient l’idée de la recherche de l’Arche, du Graal ou de la Lance de Longinus.

Mais Rudolf Hess son bras droit jusqu’en 1941, et Heinrich Himmler n’avaient pas à rougir de ce point de vue face au Führer. Ainsi l’historien Stéphane François rappelle qu’Himmler voulait à tout prix trouver l’Atlantide (lire ici une bonne interview de l’historien dans Le Figaro). Il s’agissait selon lui du berceau de la race aryenne.

Evidemment il y avait des visées politiques. Fini la filiation biblique avec le peuple Juif. Les Aryens auraient pu manifester leur supériorité jusque dans leurs origines. Comme le rappelle Stéphane François il s’agit de faire “la promotion d’un supposé héritage ancestral émanant de la race nordique“.

Alors franchement, face à des hommes incapables d’accepter ce qu’ils sont, on ne va pas se priver de se moquer d’eux. C’est aussi pour cela qu’Indiana Jones est un personnage aussi populaire. Avec son pragmatisme et son côté terre à terre bien américain, il remet à leurs places ces nazis. En général dans l’au delà !

1 COMMENTAIRE