Saison 1 de Black Mirror : montrer les dérives de la société

0

J’entends parler de la série Black Mirror depuis sa sortie et rarement en mal. Une matinée à ne rien faire, je me suis donc lancée dans le premier épisode. J’ai finalement regardé la saison 1 avant midi. Et j’ai adoré !

La série créée par Charlie Brooker est aujourd’hui produite par Netflix depuis la saison 3. Mais les 2 premières saisons étaient diffusées sur la chaîne anglaise Channel 4.

La saison 1 de Black Mirror interroge notre moralité

Les épisodes de cette série sont tous indépendants les uns des autres et peuvent se voir dans le désordre. Ils sont finalement construit comme des court-métrages qui se suffissent à eux-mêmes. Le lien des trois de la saison histoires entre elles est de montrer la dépendance de plus en plus accrue de l’homme envers les écran de toutes sortes. Que ce soit dans le présent, ou dans un futur plus ou moins proche.

Quoi qu’il en soit pour moi, le point commun des 3 épisodes c’est qu’ils m’ont mis très mal à l’aise. Les univers sont malsains et anxiogènes. Finalement une question ressort : Est-ce le monde dans lequel je souhaite vivre ?

1×1 The National Anthem

Le plus marquant pour moi reste le premier épisode car il n’a rien de futuriste. C’est une entrée en matière coup de poing. J’ai rarement vu un épisode de série aussi malaisant. Il frappe d’autant plus fort qu’il touche à la politique anglaise en la personne du Premier Ministre (incarné parfaitement par Rory Kinnear) et à la famille royale.

Pour faire court, la Princesse Susannah est enlevée et le ravisseur a une revendication très particulière. Il relâchera la Princesse à la condition que le Premier Ministre ait une relation sexuelle avec un porc en direct sur toutes les télévisions anglaises. Oui… c’est particulièrement horrible.

J’ai beaucoup aimé la mise en scène de l’épisode. En dehors de la sphère politique, le réalisateur nous montre des anglais dans différents espaces de la vie sociale devant leurs écrans du début jusqu’à la fin. Même si il ne le souhaite pas au départ, les gens ne peuvent pas s’empêcher de rester devant leurs écran sans détourner les yeux.

J’ai eu un vrai coup de cœur pour la saison 1 de Black Mirror qui nous montre les dérives de notre société et de l’omniprésence des écrans, de la surveillance constante.

Je vous laisse avec le trailer de la saison 1 et je repars regarder la saison 2 😉

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here