Backstrom S01E01

0

Backstrom

 

Synopsis: Le détective Backstrom revient sur le terrain en tant qu’enquêteur après avoir souffert de problèmes de santé… qui ne sont pas réglés. Le retour de ce misanthrope irascible et faisant preuve d’une indélicatesse constante n’est pas une bonne nouvelle ni pour les criminels, ni pour ses équipiers.

Evidemment on nous a déjà fait le coup des détectives irascibles au franc-parler qui les rendrait détestables dans la réalité mais terriblement fun à voir pour les téléspectateurs. Evidemment on a déjà dans leurs genres respectifs, le Dr House ou Sherlock Holmes, alors dans ce premier épisode Backstrom doit donner le ton pour exister et pas seulement apparaître comme une pâle copie de ce que l’on a déjà vu.

Backstrom (Rainn Wilson, The Office) apparaît donc dans le bureau du médecin qui évalue son état de santé et dès les premiers échanges le ton est donné:

Dr. Deb Chaman: [Giving Backstrom a physical exam] Are you still drinking?

Everett Backstrom: Absolutely not!

Dr. Deb Chaman: When a patient says « Absolutely not! », he’s absolutely lying.

Everett Backstrom: If you Hindus are so smart, how come 98 percent of you live at the dump?

Insupportable, voire même insultant non ? Backstrom peut finalement s’en aller, appelé sur une enquête, mais pas avant que le médecin ne lui ait donné une ordonnance avec une prescription des plus simples : « make a friend » !

Arrivé sur le lieu du crime, Backstrom reste sur la même veine et se montre insupportable avec ses collègues, prie pour ce qui apparaît comme un suicide soit un crime et tire des conclusions sans avoir examiné quoi que ce soit. Autrement dit, Backstrom lance haut et fort la moindre pensée qui lui traverse l’esprit. Mais comme le dit l’affiche, s’il est un « total duck », Backstrom est un détective brillant, il résout donc l’affaire facilement, sans hésiter à torturer moralement les suspects qu’il interroge:

Charles Turner: I didn’t kill Toby, and that’s the truth.

Everett Backstrom: I don’t care about the truth. I care about a conviction!

Mais évidemment, ces manoeuvres n’ont pour seul but que de révéler la vérité. Backstrom n’est donc pas si sombre que cela.

Autour du personnage principal une belle galerie de personnage allant de Nadia Paquet (Beatrice Rosen), l’équipière sortant droit de l’école qui fait tout selon le règlement, le Détective Sergent John Almond (Dennis Haysbert) qui dans son temps libre du week-end est pasteur, le Sergent Peter Niedermayer (Kristoffer Polaha), fan inconditionnel de Backtrom et adepte de la positive attitude, ou encore Moto (Page Kennedy), le policier black qui fait office de muscle dans les interventions et de levier comique au fil de l’épisode.

Dans le premier épisode Dragon Slayer l’ensemble se tient plutôt bien, mais pour que la série fonctionne sur la durée il faudra d’excellents dialogues pour que l’aspect comique du personnage de Backstrom ne fasse pas sombrer la série dans l’ennui et la répétition. Du côté des intrigues, on retrouve dans l’équipe Leif G.W. Persson, le profiler suédois le plus connu de son pays, qui a même servi durant un temps en tant que conseiller du ministère de la Justice de son pays.

Une série que l’on peut donc commencer à suivre.

Titre original : Backstrom (1re saison : 13 épisodes de 44 min)

Production : Fox Broadcasting

Nationalité : US

Première diffusion : 22 janvier 2015 sur la FOX.

Genre :Comedy, crime, drama.

Acteurs : Rainn Wilson, Genevieve Angelson, Kristoffer Polaha.

Previous articleDouceur le sorcier maléfique, de Julien Martin et Matthieu Kersaudy
Next articleLa Gueule du loup de Marion Brunet