Home Livres Un Mauvais Genre qui a du style chez Taurnada

Un Mauvais Genre qui a du style chez Taurnada

2

J’ai pu découvrir en avant-première Mauvais Genre d’Isabelle Villain, qui paraît le 15 novembre prochain aux éditions Taurnada. C’est le premier roman policier de cette auteur que je lis et je dois dire qu’il m’a bien plu.

L’histoire de Mauvais Genre, commence dans le passé. On se retrouve dans la maison d’un jeune garçon, Hugo Nicollini. Hugo est un garçon différent des autres gamins de son âge. Et il y a de quoi. Avec un père brutal et une maman trop protectrice il ne peut pas vraiment s’épanouir. Un soir, il est témoin d’une dispute entre ses parents. Sa mère succombe alors sous la violence des coups.

Isabelle Villain nous ramène alors au présent. On découvre un autre personnage, Angélique. Celle-ci a rendez-vous dans un bar avec l’homme de sa vie. Sauf qu’une récente révélation, que l’auteur nous cache, a mis à mal la relation du couple. Raphaël annonce que c’est fini entre lui et Angélique. Quelques heures plus tard, celle-ci est assassinée dans son appartement.

Mauvais Genre présente une enquête précise et détaillée

Après ces deux séquences, le lecteur se retrouve évidemment dans l’expectative. Quel est le lien entre ces deux drames et comment les enquêteurs vont-ils résoudre le meurtre d’Angélique. Le commandant Rebecca De Lost et son équipe de la brigade criminelle du 36 Quai des Orfèvres sont chargés de l’enquête. Mais le point de départ est maigre.

On arrive alors à ce que j’ai le plus apprécié dans le roman d’Isabelle Villain, c’est le soin du détail et la précision dans le déroulement de l’enquête du commandant De Lost et de son équipe. Entre le légiste, le proc et son équipe à manager on est dans l’ambiance. On pourrait même se demander si l’auteur n’était pas flic elle-même. Ce n’est pas le cas, donc chapeau à Isabelle Villain.

Alors que l’enquête suit son cours, on se retrouve avec les enquêteurs à suivre les pistes et fausses pistes qui apparaissent. L’intrigue n’est pas linéaire et les différentes étapes du recueil des informations et indices sont aussi l’occasion d’en découvrir plus sur les personnages principaux du livre. La quasi quinquagénaire Rebecca De Lost, son capitaine Cyril, son collègue et amant Tom ou son ami Antoine ont tous une part importante dans le livre.

A l’enquête, Isabelle Villain ajoute en plus une intrigue supplémentaire avec l’arrivée d’autres meurtres qui ne sont pas sans rappeler un tueur en série autrefois arrêté par le commandant De Lost. Alors que tous veulent résoudre le meurtre d’Angéligue il semblerait bien qu’une autre menace soit également bien présente… Bref, il n’y a pas de quoi s’ennuyer dans Mauvais Genre !

REVIEW OVERVIEW
Histoire
Personnages
Style
Previous articleLe Goût amer de l’abîme de Neal Shusterman
Next articleTerre de Brume de Cindy Van Wilder

2 COMMENTS