Souvenirs perdus tome 3, de Samantha Bailly

44
1

Souvenirs perdus

Résumé :

Le Manieur de Rêves a dévoilé la véritable identité d’Isil. Le destin de la jeune femme est intimement lié au Léviathan, elle est la seule à pouvoir réveiller l’âme de cette créature légendaire… et s’opposer à La Lueur. Isil est plus précieuse que jamais aux yeux de Syon. Mais il voit aussi son grand souhait se réaliser : la frontière qui séparait Hermetis et Enfenia est en train de s’effriter. L’heure est venue pour Nel de se confronter à son père, Azorn Originel. Les Enfenians sont-ils vraiment prêts à découvrir un monde extérieur dont l’avenir est plus qu’incertain ?

Après un tome 2 riche en actions et révélations, je me suis rapidement plongée dans le troisième et dernier tome de la série.

Isil a retrouvé la mémoire à la fin du précédent tome grâce au manieur de rêve, et on connait son lien avec la Lueur et le Léviathan. En compagnie de Nel, Syon, Eroth et Thélème elle retourne sur l’île d’Enfénia. On retrouve donc dans ce volume les habitants de l’île, les familles de Nel et Syon, et leurs réactions face aux découvertes qu’ils ont faites à l’extérieur.

La construction du récit est quelque peu modifiée dans ce tome-ci, et tout change pour les personnages. Isil ayant retrouvé sa mémoire, c’est un personnage totalement nouveau que l’on découvre avec plus de confiance. Ils ne sont plus dans une logique de fuite et de recherche. Les chemins des trois personnages principaux se séparent après leur retour sur Enfénia, cela m’a dérangé dans ma lecture même si je savais que c’était inévitable.
Je me suis beaucoup moins attachée aux personnages dans ce dernier tome. J’ai trouvé qu’on ne faisait que les survoler sans vraiment s’attacher à ce qui pouvait leur arriver.

Les événements s’enchaînent très rapidement, peut-être trop rapidement justement. Je pense que c’est en partie parce que j’aurais aimé passer plus de temps avec les personnages dans cet univers, mais aussi parce que peu de choses se passent finalement dans ce final. Ce sont 250 pages de conclusion.

Même si ce troisième tome m’a déçu par son manque d’action et d’attachement aux personnages, j’ai aimé avoir le point final à cette série jeunesse. Un série qui traite énormément de sujets proche des jeunes à travers ses trois personnages principaux. Avec un monde fantasy suffisamment détaillé et complexe. Donc une saga que j’ai beaucoup aimé lire et qui me donne envie de découvrir les autres univers créés par l’auteure Samantha Bailly.

 Souvenirs perdus, tome 3 : Pluie, de Samantha Bailly, aux éditions Syros (2015) – 257 pages

Pour retrouver les chroniques des autres tomes de la série :

Souvenirs perdus 1souvenirs perdus 2