Home Livres Tiny Pretty Things de Sona Charaipotra et Dhonielle Clayton

Tiny Pretty Things de Sona Charaipotra et Dhonielle Clayton

0

Je sors de mes habitudes en lisant Tiny Pretty Things de Sona Charaipotra et Dhonielle Clayton Un roman young adult sur le cruel milieu de la danse classique. Mais étonnement, cela m’a plu de sortir de mes sentiers battus. Je remercie Netgalley et les éditions Hachette pour cette découverte.

Résumé :

Gigi, Bette et June sont danseuses dans la prestigieuse école du Ballet de New York.
Lorsque Gigi, nouvelle et seule élève noire, est choisie pour incarner le rôle phare du premier ballet de l’année, les rivalités se déchaînent. Bette, ballerine star de l’école, est prête à tout pour récupérer son titre et éviter la rage de sa mère, qui ne tolère pas qu’elle ne soit pas la meilleure. La perfectionniste June rêve quant à elle de ne plus être cantonnée au rôle de l’éternelle doublure. Lorsque Alec, petit ami de Bette, devient le partenaire de Gigi : c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase !
Les trois filles ont bien du mal à résister à la pression du monde impitoyable de la danse… Amies ? Ennemies ? Peu importe finalement, ce qui compte c’est d’être la meilleure des meilleures !

Un monde de compétition

Ce premier tome nous fait suivre le quotidien de trois élèves dans l’école du Ballet de New York : Gigi, June et Bette. Durant le ballet d’Hiver et celui de Printemps. La tension est palpable dès le début du roman et bien retranscris par les deux auteures. Les pires rivalités font rage et les trois adolescents nous montrent trois points de vue complètement différents. Gigi est la nouvelle arrivée dans l’école et tout lui sourit : Elle décroche le rôle principal du ballet d’Hiver et c’est un personnage qui va beaucoup détoner dans le récit parce qu’elle est profondément gentille. Mais elle va malheureusement subir la haine et la jalousie des autres.

L’ambiance décrite par Sara Charaipotra et Dhonielle Clayton est malsaine. Ce que subissent ces filles et ce qu’elles font subir aux autres pour être au devant de la scène est parfaitement innommable.
La jalousie est omniprésente dans ce roman elle semble animer la plupart des personnages. Cela rend donc parfois la lecture un peu difficile. Heureusement que les auteures ont créé le personnage de Gigi, foncièrement gentille et bonne. Elle permet dans ses passages de respirer un peu. Mais surtout de montrer que le monde de la danse classique n’est pas dominé seulement par la jalousie et la compétition. Un personnage auquel les adolescents peuvent s’identifier.

J’ai donc beaucoup aimé l’ambiance de Tiny Pretty Things réussie par les deux auteures. Cependant de nombreuses questions restent sans réponse et il faudra attendre le second tome pour cela.

Tiny Pretty Things de Sara Charaipotra et Dhonielle Clayton
aux éditions Hachette (mai 2019)
Traduit par Alice Delarbre
451 pages