Home Livres Les Confessions de Frannie Langton de Sara Collins

Les Confessions de Frannie Langton de Sara Collins

0

Les Confessions de Frannie Langton est le premier roman de Sara Collins. Son style et le sujet abordé lui ont permis d’être très vite comparée à Sarah Waters et de Margaret Atwood. Rien que ça ! C’est en partie pour cette raison que j’ai sollicité cette lecture quand je l’ai vu sur le catalogue de Netgalley. Je les remercie ainsi que les éditions Belfond pour cette lecture.
Sara Collins aborde

Résumé :

Londres, 1826. Toute la ville est en émoi. La foule se presse aux portes de la cour d’assise pour assister au procès de Frannie Langton, une domestique noire accusée d’avoir tué Mr et Mrs Benham, ses employés. Pour la première fois, Frannie doit raconter son histoire. Elle nous parle de sa jeunesse dans une plantation de canne à sucre en Jamaïque, où elle a été le jouet de chacun : de sa maîtresse, qui s’est piquée de lui apprendre à lire tout en la martyrisant, puis de son maître, qui l’a contrainte à l’assister sur nombre d’expériences scientifiques, plus douteuses les unes que les autres. Elle nous parle de son arrivée à Londres, où elle est  » offerte  » aux Benham, comme un vulgaire accessoire, de son amitié avec la maîtresse de maison, de leur même appétit pour la lecture, la culture. De leur passion… Elle se dévoile pour tenter de se souvenir de cette terrible nuit, qui lui échappe complètement. Mais une question la ronge sans cesse, comment aurait-elle pu tuer celle qu’elle aime ?

De nombreux thèmes abordés, peut-être trop ?

Quand on débute le roman, Frannie Langton est en prison pour le meurtre du couple Benham chez qui elle était domestique. De ce point de départ elle va revenir sur sa vie, de la Jamaïque à l’Angleterre. Sa vie d’esclave éduquée sans aucun contrôle sur sa vie.
C’est une construction peu originale aujourd’hui. Le thème change mais j’avais le sentiment d’avoir déjà lu ce roman. Retracer les souvenirs de Frannie pour comprendre ce qu’il s’est réellement passé la nuit du meurtre. Et finalement j’ai trouvé son parcours et ce qu’elle a vécu plus intéressant et n’ai pas du tout adhérer au suspense. Et le dernier quart du roman m’a complètement perdu malheureusement. J’y ai trouvé trop de retournements de situation. Trop pour être crédible.

J’ai beaucoup aimé l’écriture de Sara Collins. Mais la surenchère de propos m’a semblé maladroite. J’avais le sentiment que l’auteure avait la volonté d’aborder de nombreux sujets qui lui tenait à cœur et les avait tous cumulés dans un seul personnage. On y perd finalement du sens.

Les Confessions de Frannie Langton de Sara Collins
aux éditions Belfond (avril 2019)
Traduit par Charles Recoursé
408 pages

Previous articleAnother Life, une nouvelle série SF bientôt sur Netflix
Next articleThe King’s Man : Première Mission, bande annonce VOST
Bibliothécaire, je lis bien sûr parce que c'est ma profession, mais je lis avant tout parce que c'est ma passion.