Illuminae t.1, de Jay Kristoff et Amie Kaufman

0

Illuminae est un roman dont j’ai beaucoup entendu parler, non pas pour son histoire mais pour sa forme plutôt originale. A aucun moment nous n’avons affaire à un récit dans le sens classique.

Résumé :

Ce matin de 2575, lorsque Kady quitte Ezra, elle croit avoir vécu le pire moment de sa vie. L’après-midi, sa planète est attaquée par une entreprise interstellaire sans foi ni loi — BeiTech. Obligée de fuir, Kady embarque sur le vaisseau Hypatia, Ezra sur l’Alexander. Très vite, Kady soupçonne les autorités de leur cacher la vérité. Avec l’aide d’Ezra, elle pirate le réseau informatique de leur flotte, accédant ainsi à des données confidentielles qui mettent en cause leur propre état-major. Alors qu’ils sont toujours traqués par BeiTech, l’Intelligence Artificielle censée les protéger se met à agir d’une façon étrange…

Une lecture inhabituelle

J’avoue que j’ai eu peur en commençant ce livre. Je l’ai d’ailleurs feuilleté de longs moments avant de réellement me lancer dedans. J’avais peur de ne pas comprendre et de ne pas suivre à cause de la forme.

Illuminae, c’est une succession de documents. Des interrogatoires, des retranscriptions de vidéos de surveillance, des mails, même des « pensées » d’une intelligence artificielle. Tout ceci nous fait vivre le récit et les personnages comme si nous étions dans un récit omniscient. C’est la force de cette construction. Là où je pensais n’avoir qu’un regard très extérieur, je me suis senti proche des personnages principaux, en particulier Kady qui est beaucoup plus présente.

Kady est un personnage impétueux et rebelle. Elle n’est poussée que par sa volonté de sauver ses proches, sa propre vie lui importe peu finalement. Grâce à elle, on retrouve de nombreux passages d’actions. Le personnage d’Ezra, quant à lui, amène beaucoup d’humour, c’est un personnage rafraîchissant malgré la lourdeur de la situation.
La présence de l’intelligence artificielle AIDAN dans la deuxième moitié du roman est bien trouvé. Il devient un personnage du récit à part entière avec une réelle psychologie.

La succession des différents documents donne un rythme au roman. Il se lit très vite malgré l’épaisseur apparente. Une impression d’inéluctable est présente tout au long du roman mais il y a tellement de retournements de situation que l’on est pris par ce récit qui nous tient en haleine. Et la romance a le bon goût de rester peu présente, elle n’est pas le moteur du récit.

C’est un très bon récit de science-fiction pour les ados (et les plus grands !) qui sort nettement de l’ordinaire. La suite est déjà sorti en VO, je ne sais pas quand est prévu la sortie française du titre.

Illuminae t.1 : dossier Alexander, de Jay Kristoff et Amie Kaufman
aux éditions Casterman (sorti le 14 septembre 2016)
genre : science-fiction
607 pages