Home Livres Asking for it de Louise O’Neill

Asking for it de Louise O’Neill

0

Je possède Asking for it sur ma liseuse de Louise O’Neill en VO depuis plus d’un an. Mais il m’a fallu tout ce temps avant de vraiment oser le lire, il a été traduit en français entre temps. Et j’ai pu lire un autre roman de Louise O’Neill l’année dernière Only ever yours que j’avais adoré.

Résumé :

« Quand tu prononces un mot comme celui-ci, tu ne peux plus faire marche arrière. Fais comme s’il ne s’était rien passé. C’est plus simple comme ça. Plus simple pour toi. »

Emma a dix-huit ans, c’est la plus jolie fille du lycée. En plus d’être belle, elle est pleine d’espoir en l’avenir. Cette nuit-là, il y a une fête, et tous les regards sont braqués sur elle.
Le lendemain matin, ses parents la retrouvent inanimée devant la maison. Elle ne se souvient de rien. Tous les autres sont au courant. Les photographies prises au cours de la soirée circulent sur les réseaux sociaux, dévoilant en détail ce qu’Emma a subi. Les réactions haineuses ne se font pas attendre ; les gens refusent parfois de voir ce qu’ils ont sous les yeux. La vie d’Emma est brisée ? Certains diront qu’elle l’a bien cherché.

Louise O’Neill aime sortir des clichés et aller à l’encontre de ce que le lecteur attend. Ce roman est difficile, il fait mal mais je suis restée scotchée au récit, et l’ai lu en 2 jours.

Louise O’Neill nous livre un roman essentiel

Donc l’auteure bouscule les attendus en nous présentant un personnage principal détestable. Emma est une ado superficielle et égocentrique, son but est d’être aimé de tous et la plus désirable. Elle refuse d’aider une de ses amis qui lui confie s’être faite violer en lui disant de ne surtout pas porter plainte, de ne pas en parler.
Puis vient cette soirée, elle boit, accepte de prendre de la drogue sans réellement savoir ce que c’est. Elle se réveille le lendemain et ne se souvient de rien. Ces amis ne lui parlent plus, des photos circulent, elle se fait insulter dès qu’elle sort de chez elle. Emma a subit un viol collectif sans en avoir aucun souvenir.

Emma a vécu un réel traumatisme mais elle continue de suivre les diktats de la société et crois toutes les personnes lui disant que c’est bien fait pour elle, qu’elle l’a cherché et que ce sont les garçons mis en accusation qui sont les victimes. Elle refuse de s’avouer la vérité, de prononcer ce mot : viol. D’ailleurs le mot est très peu présent dans le roman, c’est un tabou.

Ce que subit Emma par la suite reste toujours très difficile à lire. On s’énerve face à la réaction des camarades, des adultes, des parents. Les coupables vivent leur vie et sont défendu par la société alors qu’Emma n’a plus de vie et son corps ne lui appartient même plus.

La force de Asking for it de Louise O’Neill c’est ce personnage d’Emma, on ne ressent aucune empathie pour elle dans la première partie du roman, elle est détestable. Mais personne ne mérite de vivre ce qu’elle a vécu, qu’elle soit superficielle, avec une robe trop courte, qu’elle ait bu, pris de la drogue, etc. Personne ne subir ça. Et c’est cette difficulté de se reconnaître en tant que victime qui est très bien décrit par l’auteure. Malgré ce que les autres proclament.

Asking for it de Louise O’Neill
aux éditions Quercus (septembre 2015)
368 pages

REVIEW OVERVIEW
Asking for it
Previous articleTry Knights en simulcast sur Crunchyroll
Next articleLe Patient de Timothé le Boucher
Bibliothécaire, je lis bien sûr parce que c'est ma profession, mais je lis avant tout parce que c'est ma passion.