Agatha Raisin et la quiche fatale, de M. C. Beaton

0

La quiche fatale est le premier volume des aventures d’Agatha Raisin de M.C. Beaton. Cette série compte plus d’une vingtaine de livres en anglais. Mais elle commence seulement à être traduite en français depuis un an, six romans sont sortis en France actuellement.

Résumé :

Sur un coup de tête, Agatha Raisin décide de quitter Londres pour goûter aux délices d’une retraite anticipée dans un paisible village des Costwolds, où elle ne tarde pas à s’ennuyer ferme. Afficher ses talents de cordon-bleu au concours de cuisine de la paroisse devrait forcément la rendre populaire. Mais à la première bouchée de sa superbe quiche, l’arbitre de la compétition s’effondre et Agatha doit révéler l’amère vérité : elle a acheté la quiche fatale chez un traiteur. Pour se disculper, une seule solution : mettre la main à la pâte et démasquer elle-même l’assassin.

Un roman d’été : un bon divertissement

Une première aventure qui ne brille pas pour son originalité mais je ne lui en demandais pas vraiment plus.

Agatha Raisin est un personnage très antipathique que l’on adore détester. La parfaite londonienne qui a fait carrière et veut passer sa retraite tranquillement dans un cottage de campagne, à Carsely. Elle veut à tout prix plaire à tous ses nouveaux voisins mais ne parviens dans un premier temps qu’à se faire détester par eux.

C’est très drôle de suivre les efforts d’Agatha pour se faire bien voir. Puis l’enquête qu’elle mène par la suite. Le lien qu’elle crée avec le policier du coin, l’agent Wong, est très amusant à suivre. Il ne l’épargne pas non plus et joue avec ses humeur.

Avec ce policier parodique, l’auteure se moque des codes du genre. Elle pointe cette enquêtrice amateur comme il en existe beaucoup dans les classiques anglais en jouant avec les clichés. Tout le monde en prend pour son grade, autant les londoniens que les habitants de Carsely. En espérant que la suite des aventures d’Agatha Raisin soit tout aussi mordant.

Agatha Raisin et la quiche fatale, de M. C. Beaton
aux éditions Albin Michel (juin 2016)
titre VO : Agatha Raisin and the Quiche of death (1992)
Traduit par Esther Ménévis
genre : policier
320 pages

REVIEW OVERVIEW
Agatha Raisin et la quiche fatale
Previous articleProud Mary, bande annonce du film
Next articleCitation du Dimanche : Trois hommes dans un bateau de Jerome K. Jerome
Bibliothécaire, je lis bien sûr parce que c'est ma profession, mais je lis avant tout parce que c'est ma passion.