Citation du dimanche : Eleanor and Park

1

Park devait se sentir bizarre aussi. Il a tenu deux chansons de Bon Jovi sans changer de station.

Eleanor & Park est le premier roman que j’ai lu de l’auteure Rainbow Rowell. C’est un roman plongé au cœur des années 80′. On y perçoit clairement la musique, les comics et surtout… le style vestimentaire.

eleanor and parkRésumé :

1986. Lorsque Eleanor, nouvelle au lycée, trop rousse, trop ronde, s’installe à côté de lui dans le bus scolaire, Park, garçon solitaire et secret, l’ignore poliment. Pourtant, peu à peu, les deux lycéens se rapprochent, liés par leur amour des comics et des Smiths… Et qu’importe si tout le monde au lycée harcèle Eleanor et si sa vie chez elle est un véritable enfer, Park est prêt à tout pour la sortir de là.

Un mélange d’humour et de drame dans l’écriture de Rainbow Rowell

Les dialogues des deux personnages sont bourrés d’humour. Les nombreuses références de l’auteur à la culture populaire des années 80′ est un vrai plaisir également. Car c’est d’abord par le partage de cette culture que les deux lycéens font connaissance. Le partage des écouteurs d’un walkman !

Bien sûr, c’est un roman jeunesse sur la naissance d’un sentiment amoureux. Cela peut paraître bien banal en apparence. Mais l’auteur traite ce sujet avec beaucoup de finesse, de justesse et de poésie. Les deux protagonistes sont en dehors de tout clichés et réellement atypique tout comme leur histoire.

Eleanor avait raison : elle n’était jamais jolie. Elle ressemblait à une oeuvre d’art. L’art n’avait rien à voir avec le beau, il existait pour faire ressentir les choses.

Un simple moment de vie

On ne peut pas dire que ce roman ait réellement un début et une fin. C’est un moment où ces deux personnes très attachantes se rencontrent, s’aiment, s’entraident pour survivre. Une tranche de vie émouvante qui nous permet de nous replonger plusieurs années en arrière, encore adolescent avec cette impression que tout est possible.

1 COMMENT