Black Ice, de Becca Fitzpatrick

43
2

Black ice

 

Résumé :

En décidant de passer un week-end à la montagne avec sa meilleure amie, Britt était loin d’imaginer que son ex, Calvin, serait aussi de la partie. Tandis qu’elle profite du trajet pour réfléchir à leur histoire, Britt et Korbie se retrouvent bloquées au milieu de nulle part dans une terrible tempête de neige. Bravant le froid glacial, elles finissent par trouver refuge dans un chalet occupé par deux randonneurs.
Deux malfaiteurs en fuite qui les prennent en otage.
Tandis qu’elle échafaude des plans pour trouver une issue, l’angoisse de Britt grimpe d’un cran : elle découvre que plusieurs meurtres ont été commis dans la région. Sans compter que le comportement bienveillant de Mason, un des deux ravisseurs, est déconcertant : est-il un ennemi ou un allié ? Peut-elle lui faire confiance ? Les apparences sont trompeuses au milieu du blizzard, et les secrets bien gardés…

Je connais cette auteure par sa saga Hush Hush dont je n’ai lu que les deux premiers tomes il y a longtemps et j’avoue ne pas vraiment me souvenir de ces lectures. Le résumé étant intriguant je me suis plongée dans son nouveau roman : un thriller young-adult en one-shot. Finalement (comme pour ses précédents romans) c’est une lecture que j’oublierai vite et qui ne m’a pas convaincue.

On commence le roman avec le personnage de Britt qui décide de partir en vacances à la montagne avec sa mleilleure amie Korbie, venant de se faire plaquer par son petit-ami Calvin, le frère de Korbie. En route vers leur lieu de vacances où elles rejoindront Calvin et Bear, le petit-ami de Korbie, elles se retrouvent en pleine tempête et doivent abandonner leur voiture pour rechercher un abri. Elles trouvent finalement refuge dans un chalet occupé par deux garçons Shaun et Mason qui sont peu accueillants.

Je n’ai pas trouvé le suspence de ce thriller des plus intenables, on sait ce qu’il va se passer dans les grandes lignes dès que Britt et Korbie se retrouvent dans le chalet avec Mason et Shaun. On a un schéma d’opposé au début du roman avec les deux filles et les garçons : deux héros Britt et Mason et deux personnages détestables et vite oubliés Korbie et Shaun.

J’ai tout de même été prise dans l’ambiance au début de la prise en otage. Mais plus j’ai avancé dans le récit plus les situations semblaient clichés et je n’ai pas toujours adhéré aux choix de scénarios de l’auteure. La romance en particulier, ne m’a pas convaincu. La façon dont elle est menée ne fait pas vraiment naturelle.

Puis j’ai fait face à quelques incohérences. Il est évoqué au début du roman que le petit-ami de Korbie, Bear, est sensé retrouvé les filles à la montagne, mais par la suite ce personnage disparaît complétement de la circulation. Et les personnages secondaires ne sont pas du tout creusé, même un minimum. Korbie est très linéaire, elle est détestable, on ne compatit pas du tout à ce qui lui arrive. Seul le personnage de Britt a plus de profondeur, c’est le personnage principal et tout est raconté de son point de vue. Elle est très naïve et se laisse marcher sur les pieds par tout le monde au début, elle s’affirme au fur et à mesure avec les différentes épreuves qu’elle endure.

Ma lecture de Black Ice a donc été très mitigée. Les ficelles du thriller et de la romance sont grosses. Mais il se lit d’une traite si on se laisse prendre par l’ambiance sans en attendre beaucoup de découvertes.

Black Ice, de Becca Fitzpatrick, aux éditions Le Masque (2015) traduit par Marie Cambolieu – 355 pages

2 Commentaires