Takeru tome 2, de Buichi Terasawa

0

J’avais lu le premier tome de Takeru il y a plusieurs mois, et je m’étais procuré le deuxième tome rapidement. Resté pendant plusieurs mois de côté en attendant d’être lu, j’ai enfin eu l’opportunité de lire la suite de ces aventures dans Takeru tome 2, toujours sous-titré la déesse aux pupilles doubles. Ce tome 2 est bien une suite directe et pas une nouvelle aventure.

On retrouve donc Takeru dans sa quête de sauver le pays de Yamato et la princesse. Il se retrouve rapidement en train de combattre dans une forêt marécageuse face à Genyosai. L’occasion de reprendre contact avec le kotadama. Il s’agit du pouvoir des mots auxquels Takeru peut donner force grâce à son esprit.

Encore des surprises dans ce Takeru tome 2

Il retrouve finalement la princesse qui lui permet de s’échapper d’une situation inconfortable. Leur quête les emmène jusqu’à la bibliothèque royale où Buichi Terasawa a l’occasion de donner la pleine mesure de son imagination. Entre le gardien et les démons qui y vivent, c’est un univers à part entière qu’il a su créé.

Dans cette bibliothèque, ils sont à la recherche d’un livre intitulé Japan. C’est celui-ci qui va les guider vers la Reine Himiko. Celle-ci est la fameuse sorcière aux pupilles doubles dont on dit que d’un simple regard elle est capable de glacer le cœur de n’importe qui d’un simple regard.

Afin de sauver Yamato ils vont devoir découvrir où se trouve la barque des cieux et fare face encore à de nombreux adversaires dont la fameuse sorcière Himiko. Plusieurs retournements de situation ponctuent la deuxième moitié du tome. Beaucoup de rythme donc qui permet de rester en haleine avant le happy end final.

 

NOS NOTES ...
Histoire
Personnages
Ecriture/Dessin
Article précédentOkja sort sur Netflix le 28 juin
Article suivantWar Machine, le nouveau film Netflix le 26 mai
takeru-tome-2-de-buichi-terasawaAu final, Takeru est vraiment une belle découverte. Le stye visuel est parfois dépaysant en partie grâce à sa réalisation entièrement numérique, le premier manga au monde à avoir été créé ainsi. Mais on retrouve tout le style de Buichi Terasawa autant visuellement que dans cette histoire. En plus, Isan Manga l'a édité dans une très belle édition qui intègrera avantageusement toutes les bibliothèques.