Home Graphiques Lorsque nous vivions ensemble de Kazuo Kamimura

Lorsque nous vivions ensemble de Kazuo Kamimura

0

Je continue ma découverte de Kazuo Kamimura avec la série Lorsque nous vivions ensemble, qui se compose de 3 volumes. Une série conséquente puisqu’elle contient en tout près de 2100 pages. Autant de planches qui nous permettent de découvrir le quotidien d’un jeune couple japonais : Kyôko et Jirô. Comme dans Le Club des divorcés, le décor prend place dans le Japon des années 1970′, le quotidien du mangaka.

Résumé :

Nous sommes à Tokyo, au début de la libération des moeurs des années 70, Kyôko (21 ans) et Jirô (23 ans) vivent en couple bien que non mariés. Elle est graphiste dans une agence de pub, lui, est illustrateur débutant. Chaque chapitre nous fait découvrir un fragment de leur quotidien avec leurs voisins, leurs amis, leurs collègues de travail, mais aussi leurs sentiments parfois contrastés.

Une oeuvre unique et emblématique de Kazuo Kamimura

Kyôko et Jirô vivent ensemble, sont en couple mais ne sont pas mariés. Le poids des traditions est encore fortement présent dans ce Japon des années 1970′, malgré un début de libération. Cette pression sociale du mariage et de la maternité semble peser sur les épaules de ce couple. En particulier pour Kyôko (ou peut-être ai-je eu plus d’empathie pour elle parce que je suis une femme ?). Cette pression sur le couple rend leur relation difficile, elle est le facteur de nombreuses tensions. La contradiction entre la tradition et la modernité de la société japonaise est également au cœur de leur vie de couple.

A travers plus de 2000 pages, Kazuo Kamimura aborde de nombreux sujets tabous pour son époque : la sexualité, la dépression, l’infidélité… avec mélancolie et poésie. Il n’hésite pas à aborder des thèmes sombres voire glauque par moment qui peuvent rendre le lecteur mal à l’aise. C’est donc un regard résolument moderne que l’auteur pose sur le quotidien des japonais.

J’ai souvent ressenti un sentiment de frustration face à ce couple qui semble jouer à une danse du « je t’aime moi non plus », une relation malsaine finalement. Jusqu’à la libération finale qui apporte autant de soulagement que de tristesse.
J’ai bien aimé la construction des 3 tomes. L’auteur va de plus en plus vers le sombre, la noirceur présente chez les voisins et les personnes extérieures dans le premier tome va peu à peu envahir le couple pour imprégner  totalement.

Je suis très heureuse d’avoir enfin lu l’oeuvre phare de mon mangaka fétiche. Un coup de cœur de nouveau !

Lorsque nous vivions ensemble (en 3 tomes) de Kazuo Kamimura
aux éditions Kana (2009)