Nadia : The Secret of Blue Water, des profondeurs de l’océan aux confins de l’espace

0

Le début des années 90 a été marqué, pour les fans d’anime français, par Le Secret de l’Eau Bleue. Une série dont l’un des personnages principaux est français et qui s’inspirent de l’œuvre de Jules Vernes. Il s’agit bien sûr de Nadia : The Secret of Blue Water qui est, près de 30 ans plus tard, toujours un régal à regarder.

Tout commence en 1889, alors que l’exposition universelle est sur le point de commencer à Paris. Jean Roques Lartigues, un orphelin et inventeur en herbe, est venu avec son oncle pour présenter une machine volante. Jean, est un adolescent qui ne pense qu’à la science et au progrès technique.

Enfin, ça c’était avant. Car à Paris, il croise une jeune fille dont il tombe instantanément amoureux. Il s’agit de Nadia. L’ado travaille comme acrobate dans un cirque. Elle se promène tranquillement lorsqu’un trio l’attaque pour lui voler son collier. Jean avec sa machine volante décide de lui porter secours. Et c’est ainsi que leur aventure commence.

The Secret of Blue Water va les emmener autour du monde

Evidemment l’énigme réside autour du collier de Nadia. Quel est donc The Secret of Blue Water, la mystérieuse pierre bleue de ce pendentif. Nadia le possède depuis aussi loin qu’elle se souvienne. Serait-il la réponse à ses origines et à l’identité de ses parents qu’elle ignore ?

Leurs aventures vont les mener aux 4 coins du monde sur terre, dans les airs et sur les mers. Souvent l’ingéniosité de Jean leur donnera une porte de sortie dans des situations compliquées. Il en faudra pour échapper à leurs adversaires.

Il y aura d’abord le trio qu’on découvre dans ce premier épisode, composé de Grandis, Sanson et Hanson. En leur échappant par les airs ils vont se retrouver à la dérive en plein océan. D’abord secourus par un destroyer américain à le recherche d’étranges monstres marins, ils vont ensuite être recueillis par l’équipage du Nautilus.

Si l’équipage de ce sous-marin leur sauve la vie, ils semblent engager dans un combat dangereux. Mais sont-ils des bons ou des mauvais ? Nadia et Jean ont bien des difficultés à le savoir. Il faut dire que le taciturne Capitaine Nemo ne les aide pas à se faire une opinion.

Modernité et légendes sont concentrés dans The Secret of Blue Water

Ils n’auront pas de doute quand ils croiseront les troupes de Neo Atlantis. Leur leader Gargoyle veut remettre les derniers descendants du peuple de l’Atlantide et construit pour cela une nouvelle tour de Babel au pouvoir terrifiant.

Tout au long des premiers épisodes, et sur quasiment toute la première moitié de la série, le mystère autour de Nadia et The Secret of Blue Water ne fait que s’épaissir. L’anime reste toujours plein d’humour et la galerie de personnages qui suit Nadia et Jean dans leurs aventures apportent tous une profondeur supplémentaire à la série.

Surtout, les créateurs de Nadia ont réussi le tour de force de créer une série moderne, en s’appropriant une époque où le progrès technique était l’égal de Dieu. Ils ont également su agrémenter la série de mythes antiques comme celui de l’Atlantide, ou de mythes populaires comme 20 000 lieues sous les mers ou De la Terre à la lune de Jules Verne.

Comme pour tous les excellents anime, les opening et ending de The Secret of Blue Water ont largement contribué à son succès. L’opening est d’ailleurs disponible ci-dessus. Avec les aventures de Nadia, les artistes de Gainax ont réussi un coup de maître. Un succès qu’ils rééditeront quelques années plus tard dans un autre genre avec Neon Genesis Evangelion.

REVIEW OVERVIEW
Histoire
Personnages
Animation
Previous articleThe Rain, teaser de la série Netflix
Next articleMute, bande annonce VOST du film Netflix