Souvenirs perdus t.2, de Samantha Bailly

0

souvenirs perdus 2Résumé :

Nel et Syon sont désormais des fugitifs recherchés à travers tout le continent d’Hermetis. Leurs certitudes à propos de leur île natale, Enfenia, et de son protecteur, le Léviathan, viennent d’être cruellement ébranlées. Syon ne souhaite plus qu’une chose, retrouver Isil. Toujours en quête de son identité, la jeune femme est en route pour rejoindre La Lueur, cet homme mystérieux qui dirige Hermetis d’une main de fer. Celui qui prétend la connaître mieux que personne.

Deux mois après avoir fini le tome 1, je me suis plongée de nouveau dans cet univers créé par Samantha Bailly. Le début nous permet de retrouver très vite tous les enjeux du premier tome.

C’est un tome 2 au milieu d’une trilogie, ce n’est pas pour autant un tome de transition. Il s’y passe beaucoup de choses et l’auteur nous donne beaucoup de révélations.

Ce deuxième tome commence tout de suite après le tome 1, les trois personnages principaux sont séparés. Isil d’un côté aux côtés d’Eroth et d’Indila en route pour rejoindre la Lueur, et Nel et Syon d’un autre côté en fuite avec Telesme qui cherchent à retrouver Isil.

On en apprend plus sur les personnages, comme Syon et Eroth que j’ai plus apprécié que dans le premier tome. Syon a enfin un avis un peu plus nuancé, il devient moins intransigeant avec Nel et essaie de la comprendre. Eroth également m’est apparu comme un personnage moins douteux. Par contre j’ai toujours autant de mal avec Isil qui est toujours le personnage fragile à protéger Cela change à la toute fin du roman après plusieurs révélations, je pense que je l’apprécierai enfin dans le tome 3. Et j’aime toujours autant Nel, qui a toujours du mal à se faire entendre et à faire valoir son point de vue, surtout auprès de Syon.

Ce tome m’a permis de mieux comprendre l’univers et les différentes croyances d’Hermétis. Le déchirement entre de vieilles croyances et la dictature de la nouvelle technologie, menée par la Lueur.

C’est un roman fort en révélations. Même si je me doutais de l’identité de la Lueur dès le premier tome, cette révélation en amène d’autres qui m’ont surprise. J’avais peur qu’il faille attendre le dernier tome pour qu’Isil retrouve ses souvenirs mais heureusement ils reviennent à la fin de celui-ci, ce qui nous permet de comprendre enfin les liens entre Isil, la Lueur et Enfenia, et de préparer les différents enjeux du tome 3.

Le récit est bien rythmé avec l’alternance des points de vue et le plein d’action. Cendres est beaucoup plus rythmé que le tome 1. Le style de Samantha Bailly est très fluide et simple dans le bon sens du terme. On lit très vite ce roman (tout comme le premier tome) en deux jours il était fini. C’est une très bonne série fantasy pour les jeunes. Elle leur permet de rentrer dans le genre facilement. Tout est bien construit sans être trop complexe.

Il me tarde de lire le dernier tome pour connaître le fin mot de l’histoire.

Souvenirs perdus, tome 2 : Cendres, de Samantha Bailly, aux éditions Syros (2014) – 286 pages

Previous articleLes tourments de Double-Face de Paul Jenkins
Next articleNight School t.2, de C. J. Daugherty
Bibliothécaire, je lis bien sûr parce que c'est ma profession, mais je lis avant tout parce que c'est ma passion.