Home Livres La Fille du roi des marais, de Karen Dionne

La Fille du roi des marais, de Karen Dionne

0

Je pense que La Fille du roi des marais est le premier roman de Karen Dionne traduit en français. Elle a écrit d’autres romans mais son dernier est vraiment celui qui a été le plus salué par la critique. Je remercie les éditions JC Lattès et Netgalley pour cette lecture.

Résumé :

Enfin, Helena a la vie qu’elle mérite ! Un mari aimant, deux ravissantes petites filles, un travail qui occupe ses journées. Mais quand un détenu s’évade d’une prison de sa région, elle mesure son erreur : comment a-t-elle pu croire qu’elle pourrait tirer un trait sur son douloureux passé ?
Car Helena a un secret : elle est l’enfant du viol. Sa mère, kidnappée adolescente, a été retenue prisonnière dans une cabane cachée au fond des marais du Michigan, sans électricité, sans chauffage, sans eau courante. Née deux ans plus tard, Helena aimait cette enfance de sauvageonne. Et même si son père était parfois brutal, elle l’aimait aussi… jusqu’à ce qu’elle découvre toute sa cruauté.

Vingt ans après, elle a enfoui ses souvenirs si profondément que même son mari ignore la vérité. Mais aujourd’hui son père a tué deux gardiens de prison et s’est volatilisé dans les marais, une zone qu’il connaît mieux que personne. Malgré la chasse à l’homme lancée par les autorités, Helena sait que la police n’a aucune chance de l’arrêter. Parce qu’elle a été son élève, la seule personne capable de retrouver cet expert en survie, que la presse a surnommé Le Roi des Marais, c’est sa fille.

Un suspense plombant ?

Karen Dionne nous plonge dans un univers en deux temps. L’époque actuelle où Helena est adulte, mère de deux petites filles. Et vingt ans avant quand Helena, jeune adolescente, sa mère séquestrée et son père vivaient dans le marais.
Avec un style pour les deux époques assez froid et distant. J’ai éprouvé peu d’empathie pour le personnage d’Helena. Et sa mère est très peu présente, Helena ne semble pas éprouvé de sentiments agréable pour sa mère.

Je me suis vite lassé de ma lecture. Les éléments sont long à venir l’auteur se répète beaucoup pour appuyer son propos. Ça fait retomber le suspense assez vite quand Helena part à la recherche de son père en cavale. Et je me suis ennuyé assez rapidement malheureusement. Les flash-back d’Helena sont beaucoup trop présents et décousus.
J’aime beaucoup les romans à double narration mais ici ça n’est pas passé du tout. Je n’y ai trouvé aucun rythme alors que c’est le but, et aucun suspense parce qu’on s’attend à la plupart des événements.

Donc clairement cette lecture n’était pas pour moi. J’en attendais beaucoup parce qu’il a eu de nombreuses bonnes critiques que ce soit par la presse ou les blogueurs.

La Fille du roi des marais, de Karen Dionne
aux éditions JC Lattès (mars 2018)
Titre VO : The marsh king’s daughter (2017) traduit par Dominique Defert
298 pages