Là où tombent les anges, de Charlotte Bousquet

33
0

là où tombent les anges

Résumé :

Solange, dix-sept ans, court les bals parisiens en compagnie de Clémence et Lili. Naïve, la tête pleine de rêve, elle se laisse séduire par Robert Maximilien et accepte de l’épouser. Mais son prince est un tyran jaloux, qui ne la sort que pour l’exhiber lors de dîners mondains. Coincée entre Robert et Emma, sa vieille tante aigrie, Solange étouffe à petit feu. Heureusement Lili la délurée et la douce Clémence sont là pour la soutenir. Quand la première guerre mondiale éclate, Robert est envoyé sur le front. C’est l’occasion pour Solange de s’affranchir de la domination de son mari et de commencer enfin à vivre, dans une ville où les femmes s’organisent peu à peu sans les hommes…
Je ne connais Charlotte Bousquet qu’à travers les bandes-dessinées qu’elle a faite avec Stéphanie Rubini : Rouge Tagada, Mots rumeurs mots cutter, Bulles et blues et Invisible qui traitent des problèmes liés à l’adolescence sans préjugés et sans effet moralisateur. De très belles BD que je conseille aux jeunes. Avec Là où tombent les anges, on reste dans la même thématique proche de la condition féminine, des préjugés et de la différence.

C’est une chronique de la vie de trois femmes : Solange, Lili et Clémence (et bien d’autres finalement) pendant la Première Guerre Mondiale. La construction du roman est assez particulière, les chapitres sont courts, et souvent un mélange entre récit, lettres, journal de Solange et articles. Il y a également un mélange des points de vue entre les 3 personnages féminins. Il y a également de longues ellipses, cela permet de s’attacher à l’essentiel et d’éviter souvent un pathos non nécessaire sur certains événements. Et malgré cette construction faite de mélange l’auteure ne nous perd pas du tout en route.

Malgré le mélange de points de vue et le nombre de personnages détaillés et approfondis, Solange reste le personnage principal de ce récit. J’ai aimé suivre son évolution et son apprentissage pendant la Première Guerre Mondiale à Paris et tous les personnages féminins qui gravitent autour d’elle. C’est un personnage très ambivalent, elle échappe à un père violent, s’enfuit à Paris et rêve de liberté mais elle referme finalement en épousant Robert par simple confort. J’ai aimé tout de suite Solange, elle est très touchante et réelle, très loin de la caricature.

Charlotte Bousquet décrit très bien les conditions de travail des femmes à cette période à travers ce que vivent les personnages, le manque de considération de certains hommes au front qui pensent être les seuls à souffrir de cette guerre. On voit cette période de guerre à travers différentes catégories sociales et différentes situations.

Ce roman prend place il y a 100 ans de cela mais certaines situations ont un écho à notre époque. On se rend compte que certaines choses n’ont pas vraiment changé malgré les progrès faits aujourd’hui pour l’émancipation et l’acceptation de la différence. Ce roman aborde beaucoup de sujets qui pouvaient être tabous à l’époque : le travail des femmes, l’homosexualité, la violence conjugale, etc. Des sujets dont on parle encore aujourd’hui qui font encore débat pour certains.

Là où tombent les anges, de Charlotte Bousquet aux éditions Gulf Stream (collection Electrogène) 2015 – 400 pages