Les Dieux du Tango paraît le 18 mai

0

Les Dieux du Tango est le troisième roman que signe Carolina De Robertis. Mais seulement le deuxième traduit en français après son premier roman La Montagne invisible. Elle est une auteure américaine d’origine uruguayenne.

En résumé :

Ce roman nous plonge au début du XXème siècle, en 1913. Avec le personnage de Leda qui a a dix-sept ans au début du roman. Elle quitte son petit village italien pour rejoindre en Argentine son cousin Dante, qu’elle vient d’épouser. Dans ses maigres bagages, le précieux violon de son père.

Mais à son arrivée, Dante est mort. Buenos Aires n’est pas un lieu pour une jeune femme seule, de surcroît veuve et sans ressources : elle doit rentrer en Italie. Pourtant, quelque chose la retient… Leda brûle d’envie de découvrir ce nouveau monde et la musique qui fait bouillonner les quartiers chauds de la ville, le tango, l’envoûte. Passionnée par ce violon interdit aux femmes, Leda décide de prendre son destin en main. Un soir, vêtue du costume de son mari, elle part, invisible, à travers la ville.
Elle s’immerge dans le monde de la nuit, le monde du tango. Elle s’engage tout entière dans un voyage qui la mènera au bout de sa condition de femme, de son art, de la passion sous toutes ses formes, de son histoire meurtrie. Un voyage au bout d’elle-même.

Les éditions Cherche-midi nous promettent un texte d’une grande sensualité, une ode à la liberté, à la passion, à la vie. Mais surtout un beau témoignage sur l’indépendance féminine, la ville de Buenos Aires du début du XXe siècle, et sur la danse. Un vent de liberté.

Les Dieux du tango est traduit par Eva Monteilhet est sortira en librairie le 18 mai aux éditions Cherche-midi.

Previous articleCitation du dimanche : Mafalda de Quino
Next articleWonder Woman, la bande annonce Rise of the Warrior
Bibliothécaire, je lis bien sûr parce que c'est ma profession, mais je lis avant tout parce que c'est ma passion.