Logan Lucky, la chance ne doit rien au hasard

1

Logan Lucky c’est l’histoire d’un braquage. Mais un braquage fait par une équipe de mecs pas vraiment réputés pour être chanceux. Et pourtant, ils vont avoir besoin de chance pour réussir le coup qu’ils ont prévu.

Ce que j’ai apprécié dans Logan Lucky c’est que Steven Soderbergh nous maintient dans le noir sur ce fameux plan. Cela ajoute évidemment au suspense quant à la réussite où nom du coup organisé par Jimmy Logan et son frère Clyde avec l’aide de leur sœur Mellie.

Ce qu’on découvre au début du film, c’est que la famille Logan est, selon la légende de leur région de Virginie occidentale, frappée d’une malédiction. Jimmy était le quarterback star de son lycée et aurait du accéder à la NFL, mais il s’est blessé. Clyde s’est engagé dans l’armée et après des mois de combat perd son bras le jour où il devait rentrer au pays.

Logan Lucky, la fin de la poisse pour les Logan ?

Bref, ils ont tout l’air de poissards. Depuis ils végètent et survivent comme ils peuvent. Clyde est devenu barman. Jimmy lui perd son emploi au début du film. Et ça tombe mal car son ex-femme qui l’a quitté pour un mec qui gagne bien sa vie lui annonce qu’elle va déménager en dehors de l’Etat avec leur fille Sadie. Encore la poisse !

Pour Jimmy, joué par Channing Tatum, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Il décide de jouer le tout pour le tout et d’organiser un braquage au Charlotte Motor Speedway. Il convainc Clyde, joué par Adam Driver, de tenter le coup avec lui. Mais pour cela ils ont besoin d’aide et demandent donc l’aide de Joe Bang, joué par Daniel Craig.

A partir de ce moment là, le spectateur n’a plus que des bribes d’infos sur la manière dont le casse doit avoir lieu. Clyde défonce une vitrine de magasin pour rejoindre Joe Bang en prison. Ils doivent s’évader ensemble et revenir dans la prison le même jour pour faire le casse avec un alibi en béton.

Le problème c’est qu’ils doivent avancer leur braquage d’une semaine. Du coup il doit se dérouler le jour de la course du Coca Cola 600, alors que des centaines de milliers de personnes seront présentes et que le niveau de sécurité sera à son maximum.

Tout cela ne se déroule pas sans aléas. Mais cela nous permet d’avoir un lot de séquences plutôt réussie. Pour ma part, la meilleure c’est la mutinerie des prisonniers qui couvrent l’évasion de Clyde et de Joe Bang.

Une mutinerie pour avoir la suite des livres de Game of Thrones

Je pense qu’il y a un message de Steven Soderbergh puisque les demandes des mutins sont d’avoir dans la bibliothèque de la prison The Winds of Winter, le tome 6 de Game of Thrones. Ils veulent savoir la suite des aventures de la fille avec les dragons.

Quand le directeur répond aux mutins que la suite n’est pas parue, il est reçu avec scepticisme. D’autant plus que des détenus transférés d’une autre prison ont rapporté quelques éléments de la suite. C’est parce que la série a pris de l’avance sur les livres répond le directeur. La réponse de Naaman, le prisonnier à la tête de la mutinerie, est celle que répondrait tous ceux qui comme lui attendent le suite des livres : Bullshit !

Au final, Logan Lucky n’a rien d’exceptionnel, mais c’est un bon film bien ficelé. Tout tient dans le fait que Soderbergh nous cache ce qu’est exactement le plan de Jimmy Logan. On ignore du coup si ce qui se produit tient à la poisse ou fait partie du plan.

Il faut aussi souligner les belles prestations des acteurs dans le film. Tatum et Driver sont très bien. Daniel Craig démontre une fois plus tout l’intérêt qu’il y a à le mettre dans une comédie. Son charisme et son accent de péquenaud font du personnage de Joe Bang une vraie réussite. Le reste du casting, Riley Keough, Katie Holmes ou Seth McFarlane est dans le ton.

Enfin, pour les fans, plusieurs personnalités de Nascar font des apparitions. Ceux qui ont l’œil vif pourront reconnaître Kyle Busch, Carl Edwards, Brad Keselowski et Joey Logano. Ajoutez à cela une bonne playlist musicale, Logan Lucky est un bon divertissement.

REVIEW OVERVIEW
Histoire
Personnages
Mise en scène
Previous articleNotre Amérique tome 2, bande annonce de la BD Futuropolis
Next articleLes incroyables aventures de l’enfant plume, bande annonce

1 COMMENT