Flixtape du Mercredi : The Almost Too Late Movies

0

Il y a des jours comme ça où l’on atteint ses objectifs qu’au tout dernier moment. On se demande même si on va y arriver. C’est pareil au cinéma, on se dit parfois que les héros vont se faire tuer ou n’arriveront pas à faire sortir la vérité au grand jour, bref… ça ne va pas le faire ! Mais heureusement ce n’est que “almost too late” ! Et c’est pour ça qu’on se souvient de ces films. C’est parce qu’ils ont réussi à nous tenir en haleine jusqu’au bout. Voici donc une petite Flixtape à suspense qui est arrivée presque trop tard !

la-mort-aux-troussesFlixtape #1 : La Mort aux Trousses

Aaaaaaaaaaaaaaaaah ! Voilà un film légendaire qui bien que datant de 1959 (qui était né ?) reste toujours un fantastique moment à passer. Alfred Hitchcock met ici en scène Cary Grant et Eva Marie-Saint dans une intrigue d’espionnage palpitante. On imagine d’ailleurs mal comment Roger Thornhill, le personnage interprété par Cary Grant, pourrait s’en sortir.

Imagine un peu, ce pauvre diable qui travaille dans la publicité est mépris, par erreur, pour un agent du gouvernement par un groupe d’espions étrangers. Face à un univers aussi secret que celui de l’espionnage, Thornhill se retrouve rapidement bien seul. Et il n’a guère d’autres solutions que de prendre seul son destin en main.

Son périple l’amène donc du siège de l’ONU à New-York en passant par les plaines du midwest américain avec cette scène légendaire du cinéma où il doit échapper à ses adversaires qui sont en avion. Dans une plaine plus plate que la Belgique s’étendant à perte de vue, on ne donne pas cher de sa peau.

Il trouve cependant une alliée de circonstance en la personne d’Eve Kendall jouée par Eva Marie-Saint. E joueaussi un double jeu. Le tout se termine de manière haletante au Mont Rushmore dans une scène où il faut bien retenir son souffle. Almost too late, mais Thornhill s’en sortira finalement !

le-fugitifFlixtape #2 : Le Fugitif

Dans Le Fugitif aussi, le suspense reste haletant jusqu’aux dernières minutes du film. Harrison Ford joue le rôle de Richard Kimble, un médecin accusé à tort d’avoir tué sa femme. Il est le meurtrier idéal et la police ne perd pas de temps à l’accuser de ce meurtre et de l’arrêter. Malgré ses dénégations et son témoignage sur un manchot qu’il aurait vu sur les lieux du crime aux alentours de meurtre.

Heureusement pour lui lors de son transfert dans un fourgon de la police, un accident se produit qui lui permet de s’échapper. Il décide donc de profiter de cette liberté pour mener lui même l’enquête et retrouver le vrai meurtrier de sa femme.

En parallèle à son enquête se déroule une véritable chasse à l’homme pour le retrouver. Il est un meurtrier en cavale après tout. Cette chasse est mené par l’implacable Samuel Gérard, joué par Tommy Lee Jones.

Au fur et à mesure de l’avancée du film, il comprend ce que cherche à faire Kimble. Mais il continue plus que jamais de douter de son innocence. Ce n’est pas un compte à rebours qui tourne donc, mais deux en même temps. Cela crée une tension de plus en plus insoutenable. Evidemment il y a un happy end, mais c’était vraiment almost too late.

la-confidentialFlixtape #3 : LA Confidential

Le dernier film de cette flixtape est un de mes films préférés. Il est tiré d’un roman de James Ellroy qui se passe dans le Hollywood corrompu des années 50.La chasse aux communistes est alors grande ouverte. Celle-ci permet à un certain nombre de personnes malhonnêtes de faire des affaires. On retrouve aussi en toile de fond les tensions raciales de l’époque. La scène est plantée.

Mais lorsqu’une série de meurtres apparaît dans la ville, trois flics franchement différents, une brute, une feignasse et un intello décident de s’y mettre. Ed Exley, joué par Guy Pearce, Bud White joué par Russell Crowe, et Jack Vincennes joué par Kevin Spacey, sont ces trois hommes.

Il y a quelques scènes d’anthologie, notamment l’interrogatoire mené par Bud White. Il y a aussi la présence de Kim Basinger et de Danny DeVito dans des seconds rôles qui ajoutent encore à la qualité du casting.

Nos trois héros ne s’en sortiront pas tous, et on doute même que le bien l’emporte au final. Il est bien difficile de quitter l’écran devant LA Confidential. Et à la fin, c’est vraiment almost almost too late que tout se finisse bien.