Mon Gamin, de Pascal Voisine

0

J’ai tout de suite été attirée par la couverture de cette nouveauté chez Calmann-Lévy pour la rentrée littéraire : Mon Gamin. Elle est très colorée, prometteuse de musique et nostalgie. Je remercie Netgalley et les éditions Calmann-Lévy pour cette lecture.

Résumé :

Cet été 1977, un été de vinyles, de chaleur et de baignades, Thierry a quatorze ans et découvre la musique, les premiers émois, les montagnes russes de l’adolescence où tout est à la fois morne et intense.

Il passe ses journées avec son meilleur ami, Francis, un handicapé mental qui vit depuis toujours à l’hôpital psychiatrique voisin. Le gentil Francis a vu naître Thierry, qu’il appelle « mon gamin », et lui voue une amitié joyeuse et entière.

Mais le destin s’appuie souvent sur pas grand-chose. Un infirmier tatoué fan d’Elvis, une belle-mère trop jeune et trop jolie, une guitare à deux manches, un chat bien curieux… Et tout bascule.

Quarante ans après ce mois d’août 1977, Thierry, devenu un chanteur à succès sous le nom de Marc Alder, va enfin découvrir la vérité sur les quelques jours qui ont changé toute sa vie.

Mon gamin : amour, sexe et rock’n roll ?

Marc Alder doit retourner dans le village de son enfance pour les funérailles de sa belle-mère. Ce court passage en Picardie va lui permettre de faire un retour en arrière dans ses souvenirs. Le récit nous plonge donc dans la jeunesse d’un chanteur au succès incontesté. Un été en particulier, 1977. L’été de la mort d’Elvis. Et l’été qui a signé la fin de l’enfance pour Thierry (alias Marc Alder).

La musique est très présente dans la première moitié du roman. Thierry aime écouter des vinyles en boucle et se composer des bandes-sons. On comprend rapidement son futur succès en tant que chanteur et parolier.
Il vit avec son père qui dirige l’hôpital psychiatrique. C’est donc l’une des raisons pour laquelle il est très proche de Francis, l’un des patients. J’ai beaucoup aimé cette amitié sans faille tout au long du roman. Surtout que quelques chapitres sont du point de vue de Francis. Il aime Thierry et l’appelle « mon gamin ». Il veille sur lui et le protège. C’est ce qui m’a le plus plu dans le roman de Pascal Voisine.

Toutefois je n’ai pas été convaincu par le reste du roman. Une fois que l’on connaît le terrible secret de Thierry qui a changé sa vie, le récit ne m’a plus semblé réaliste. Je n’ai pas aimé les réactions de Thierry par la suite, elles m’ont semblé peu crédibles. J’ai beaucoup de difficultés à exprimer clairement ce que la fin du récit m’a fait ressentir.

J’ai aimé le style de l’auteur au démarrage du roman ainsi que ses personnages. Mais l’intrigue en elle-même et ce qu’elle influe sur les personnages par la suite ne m’a pas plu du tout.

Mon Gamin, de Pascal Voisine
aux éditions Calmann-Lévy (16 août 2017)
genre : contemporain
235 pages