Les Chiens de Détroit, de Jérôme Loubry

2
SHARE

J’ai découvert Les Chiens de Détroit grâce à la Rétro des blogueurs organisée par Netgalley début octobre auquel j’ai participé. Caroline Lépée des éditions Calmann-Lévy nous a présenté l’un de ses coups de cœur avec Les Chiens de Détroit de Jérôme Loubry que je me suis empressé de demander par la suite.

Résumé :

Une plongée suffocante dans les entrailles pourrissantes de Détroit, devenue cimetière de buildings Novembre 1998. Le corps du petit Peter est découvert dans un buisson de Palmer Park. L’enquête est confiée à l’inspecteur Stan Mitchell, alias « le Molosse », un flic violent banni de Washington et exilé à Détroit, cette cité géante autrefois gloire de l’industrie automobile devenue capitale du crime et qui, chaque jour, sombre un peu plus dans la décrépitude. Bientôt, les enlèvements se multiplient et la presse commence à parler du « Géant de brume », croquemitaine terrifiant dévoreur d’enfants décrit par un témoin anonyme. Et tandis que la police patine, que Détroit se vide de ses habitants, Mitchell s’enfonce toujours un peu plus dans l’alcool et la solitude… L’affaire lui est retirée puis, avec le temps, à l’image des maisons de Détroit, abandonnée et oubliée.

Quinze ans plus tard, les disparitions recommencent. Mitchell qui a réussi à arrêter la spirale de sa déchéance est à nouveau sur le coup, épaulé par une jeune inspectrice récemment arrivée en ville, Sarah Berkhamp. Grâce à eux, le tueur, un géant placide nommé Simon Duggan, est enfin arrêté. Deux enfants n’ont toujours pas été retrouvés et sont peut-être encore en vie. Mais Duggan refuse de coopérer. Il ne veut parler qu’à Sarah. Pour sauver les enfants, la jeune femme va devoir écouter les fantômes du passé…

Une plongée dans l’horreur avec Les Chiens de Détroit

C’est le premier roman de l’auteur Jérôme Loubry, et j’ai été bluffé. Je me suis complètement laissé porté par son histoire sans voir venir les événements. Tout va très vite, j’ai trouvé que l’auteur ne prenait pas de détours inutile et c’est plaisant. J’ai également beaucoup aimé les personnages de Stan et de Sarah. Leurs façons très différentes d’appréhender cette enquête d’enfants disparus. Et chacun leurs passifs.

Ce que j’ai particulièrement aimé dans le récit de Jérôme Loubry, c’est la description de la ville de Détroit. Mais surtout la déchéance de cette ville, en expliquant aux lecteurs les causes. Les crises successives, les mauvais choix des maires… On erre dans une ville fantôme que la population a quitté par choix ou après expulsion. Mais pour ceux qui restent dans Détroit, c’est comme si il restait toujours un espoir et ils ne veulent pas abandonner. Après avoir lu ce roman, je n’ai clairement pas envie de faire du tourisme à Détroit !

Un premier roman qui m’a conquit, je l’ai lu d’une traite et suis impatiente de retrouver l’auteur dans de nouveaux récits.

Les Chiens de Détroit, de Jérôme Loubry
aux éditions Calmann-Lévy (11 octobre 2017)
300 pages
genre : thriller

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here