Hiver, de Mons Kallentoft

27
0

 

Résumé :

Mardi 31 janvier, 7 h 22. Il fait encore nuit à Ôstergôtland. Cet hiver est l’un des plus froids que l’on ait connus en Suède. Ce matin-là, Malin Fors et ses collègues de la criminelle découvrent un cadavre, nu et gelé, pendu à une branche d’arbre. Mais comment diable cet homme a-t-il atterri ici ? Meurtre ? Suicide ? Et d’où viennent ces étranges blessures qui recouvrent son corps ? D’indice en indice, de nouveaux personnages apparaissent : les trois frères d’une certaine Maria, suspectés de viol ; Joakim et Markus, deux adolescents pas très nets ; Valkyria et Rickard Skoglôf, deux marginaux adeptes de cultes vikings. Les policiers sont perplexes. Pour la première fois en France, le public est invité à faire la connaissance de la célèbre Malin Fors, qui compte déjà des millions de fans en Scandinavie.

Hiver est le premier tome d’une série d’enquêtes menées par Malin Fors. Dans cette première enquête, un corps nu et gelé est retrouvé en forêt pendu à un arbre, en plein hiver suédois. Une équipe d’enquêteurs, dont Malin Fors, est chargée de l’enquête.

Même si ce n’est pas elle qui dirige l’enquête, Malin Fors est le personnage central du roman. C’est souvent par elle que l’on suit l’enquête mais l’auteur alterne les points de vue, chaque personnage y passe même la victime. On s’attache aux personnages parce que l’auteur nous permet de tous les connaître même les plus secondaires.

J’ai apprécié l’équilibre entre la place donnée à l’enquête et celle donnée à la vie privée des enquêteurs et surtout de Malin Fors. Ses rapports avec sa fille, son ex-mari, son amant, etc.

J’ai aimé suivre cette enquête policière. L’auteur nous présente beaucoup de suspects sans que l’on sache réellement qui est le coupable. Et certaines questions restent en suspens à la fin. Mais il est vrai que les différentes pistes sont trop nombreuses au final, ce qui embourbe un peu le récit et le lecteur.

Les points de vue et la narration changent régulièrement à l’intérieur des chapitres. Un style qui paraissait perturbant au début de ma lecture mais une fois les premières interrogations liées au meurtre posées, le roman se lit très rapidement et les différents points de vue nous permettent d’avancer dans l’intrigue et de prendre connaissance de tous les personnages.

C’est un style très épuré qui ne s’encombre pas de détails. Ce style associé à la multiplication des noms de personnages et de lieux suédois a rendu ma lecture difficile au départ. Il m’a fallu un peu de temps pour m’y habituer.

L´auteur prend le lecteur en otage. Dans cet hiver glacial, le froid et la neige dont les personnages ne cessent de se plaindre.

J’ai apprécié cette première enquête de Malin Fors et je lirai la suite très vite.

Hiver, de Mons Kallentoft aux éditions Points (2011) titre original : Midvinterblod traduit par Max Stadler et Lucile Clauss – 491 pages

D’autre chronique de la même série :

wpid-wp-1451844269003.jpg