Citation du Dimanche : Bruce Lee, a Warrior’s journey

1

La spiritualité se trouve parfois où on ne l’attend pas. C’est le cas dans certains films d’action. Et en regardant le documentaire Bruce Lee, a Warrior’s journey, on comprend qu’il y a plus qu’acteur et des films de kung fu. Derrière se cache en effet un homme qui a passé beaucoup de temps à réfléchir à la condition humaine.

The key to immortality is first living a life worth remembering.

La phrase ci-dessous, illustre parfaitement la vie de Bruce Lee. Car au-delà de sa carrière cinématographique, que chacun peut juger selon ses goûts personnels, Bruce Lee a été une source d’inspiration pour des milliers de personnes de par le monde.

L’ancien champion du monde des poids lourds de boxe Mike Tyson, en passant par le king of cool Steve McQueen ou encore Roman Polanski l’ont cotoyé. Et tous citent Bruce Lee comme une inspiration.

Bruce Lee, a Warrior’s journey to legend !

Il faut dire que comme tout pratiquant d’art martial Bruce Lee ne voulait pas se limiter à être une superstar ou un pratiquant d’art martial.

I have always been a martial artist by choice, an actor by profession, but above all, am actualising myself to be an artist of life.

Pour Bruce Lee, le kung fu n’était donc qu’un moyen d’expression. Il ne s’agissait pas de combattre ou de battre son adversaire. Non, il était question de la maîtrise de son corps et d’arriver à faire des mouvements à la perfection. Il s’agissait de création.

The martial arts are ultimately self-knowledge. A punch or a kick is not to knock the hell out of the guy in front, but to knock the hell out of your ego, your fear, or your hang-ups.

La pratique du sport et l’entraînement quotidien, durant des heures, sont là pour apprendre l’humilité. C’est la qualité qui fait les grands champions. Mais plus généralement c’est la qualité qui fait les hommes bons. C’est ce qui les rend humains.

Bruce Lee inspire encore aujourd’hui

Paul Bowman, l’auteur du livre Enter the Dragon soulignait dans un article publié dans The Telegraph le 20 juillet 2013 que Bruce Lee a créé un nouveau genre de film. Jamais auparavant il n’y avait eu de film de kung fu sans armes à l’écran. Il a notamment inspiré Quentin Tarantino. Car comment ne pas penser à Bruce Lee en regardant Kill Bill et d’autres films du cinéaste.

Bruce Lee s’est entraîné quotidiennement presque toute sa vie. Et sa recherche de perfection qu’il a voulu apporter à l’écran a marqué les esprits. C’est grâce à cela que Bruce Lee est entré dans la légende.

Mais avec son humilité, Bruce Lee n’aurait peut-être pas trouvé essentiel. Pour lui, chaque individu de l’humanité était également important.

You know what I want to think of myself? As a human being. Because, I mean I don’t want to sound like ask Confucius, sayyyyyy–(joking) but under the sky, under the heaven, man, there is but one family. It just so happens that people are different.

1 COMMENT