Flixtape du mercredi : The Very Sporty Documentaries

18
0

Sur Netflix il y a beaucoup de bons documentaires sur la faune et la flore. Il y en a aussi de nombreux qui portent sur le sport et qui sont vraiment réussis. Je vous ai donc fait une Very Sporty Flixtape pour vous faire découvrir ces docus et parfois ces sports un peu, voire beaucoup, méconnus en France.

very sporty last_chance_uFlixtape#1 : Last chance U

Je commence par le plus récent de ces documentaires. Last Chance U est une série documentaire de 6 épisodes qui suit des jeunes américains inscrits à l’East Mississipi Community College. Ces jeunes joueurs font partie de l’équipe de football américain de l’université. Chacun d’eux, de manière plus ou moins affirmée, rêve de devenir un joueur professionnel.

Les 6 épisodes suivent donc les joueurs sur une année, de leur arrivée avant le début de la saison, jusqu’à la fin de celle-ci. Même pour ceux qui n’apprécient pas ce sport, le documentaire est vraiment passionnant car ils nous montre la réalité du fonctionnement d’une université et le compromis entre réussite sportive et universitaire.

J’ai été franchement surpris de voir tous les efforts qui sont justement faits pour que ces jeunes réussissent leurs études. Le message répété tout au long de l’année par leur conseillère scolaire c’est “what’s your plan B”. Celle-ci sait pertinemment que peu d’entre eux atteindront le niveau professionnel de la NFL. Aussi aucun effort n’est ménagé, de sa part, ni de celle des enseignants, pour donner une chance à ces jeunes américains de réussir.

Alors qu’on entend beaucoup de critiques sur le système scolaire américain, voir cet exemple particulier, fait se poser des questions sur la manière donc le notre fonctionne. Car qui peut dire que le système éducatif français soit une réussite.

Evidemment le sport tient également une part importante et de ce côté, on peut dire que les joueurs sont bien préparés à pratiquer là aussi cette activité avec sérieux. Un very sporty documentaire, mais qui rend rapidement accroc.

battered_bastards_of_baseballFlixtape#2 : The Battered Bastards of Baseball

Ce deuxième documentaire nous raconte une belle histoire. Une feel good story typiquement américaine, de l’underdog qui déjoue tous les pronostics pour réussir. L’underdog en l’occurence c’est Bing Russell, acteur inconnu en France, mais dont le fils Kurt Russell évoquera sans doute quelques belles scènes sorties de films de Tarantino.

Bing Russell donc était un grand fan de baseball. Un jour il a décidé d’investir son argent dans un club, les Portland Mavericks, qu’il a fait jouer de manière indépendante, créant l’agacement des autorités du sport. Lorsque tout commence en 1973, les clubs de Minor League étaient tous affiliés à un club de Major League. Sans cela, impossible d’exister. Mais lorsque la franchise de Portland est sur le poitn de disparaître, Bing Russell la rachète.

C’est Kurt Russell et plusieurs autres participants de cette aventure qui nous racontent cette histoire. Ce club indépendant qui renaît organise de grands essais où des joueurs, rejetés par les grandes franchises, viennent de tout le pays. Ensemble, ils constituent une équipe qui ne tarde pas à obtenir des résultats et battre les équipes adverses largement.

Jouant tous les matchs à fond, utilisant toujours les stratégies les plus agressives, ils cumulent les victoires. Rapidement, le stade de Portland se remplit pour chaque match car le spectacle vaut le détour. La very sporty story dure de 1973 à 1977 et ce n’est pas sans émotion qu’elle se termine, y compris pour le téléspectateur.

fearlessFlixtape#3 : Fearless

Le dernier documentaire a été une découverte totale pour moi. Fearless nous parle des pratiquants professionnels de rodéo. Car première surprise, il y a bien un championnat professionnel de rodéo. Evidemment cela se passe aux Etats-Unis et le champion devient champion du monde.

La bande-annonce nous parle du sport le plus dangereux du monde. Et après quelques scènes spectaculaires, il semble bien que cette affirmation soit encore en dessous de la réalité.

Le docu est vraiment très impressionnant et nous plonge au coeur de la relation entre les trois personnages principaux : les bull-riders, les taureaux et la peur. La question de la peur est omniprésente tout au long des épisodes de cette série documentaire.

En tout et pour tout un documentaire very sporty et qui vaut le coup d’oeil.