Persuasion, de Jane Austen

1
SHARE

Après mon séjour à Bath, j’ai eu très envie de relire Persuasion, que je n’avais pas lu depuis longtemps. Une lecture en version originale cette fois. C’est le dernier roman fini de Jane Austen. Il y a beaucoup de maturité dans ce récit à travers les deux personnages principaux.

Résumé :

Sous le vernis d’un genre, chacune des phrases de Jane Austen attaque les conventions, traque les ridicules, et finit avec une grâce exquise par pulvériser la morale bourgeoise, sans avoir l’air d’y toucher. Les héroïnes de Jane Austen lui ressemblent, elles aiment les potins mais détestent bavardages, grossièreté et vulgarité. La pudeur, le tact, la discrétion, l’humour sont les seules convenances qu’elles reconnaissent… Et si Jane Austen mène les jeunes filles au mariage, c’est fortes d’une telle indépendance qu’il faut souhaiter au mari d’être à la hauteur ! A lire yeux baissés et genoux serrés pour goûter en secret le délicieux plaisir de la transgression des interdits.

Un héroïne différente

On commence le roman en découvrant la famille Elliot, le père et ses trois filles : Elisabeth, Mary et Anne. Surtout les problèmes d’argent de la famille, obligée de louer leur demeure principale pour vivre dans une maison plus modeste à Bath. Le père part donc à Bath avec Elisabeth et Anne va s’occuper de sa sœur Mary mariée et mère. Petit à petit on comprend qu’Anne a été fiancée huit ans auparavant au capitaine Wentworth mais elle a fini par se laisser persuader par une amie de la famille de rompre les fiançailles.

Anne Elliot est un personnage profondément touchant, je pense que c’est l’héroïne de Jane Austen que je préfère. Elle est réelle et mature par rapport aux autres. L’humour est finalement moins présent dans l’écriture de l’auteure. Anne est plus sérieuse et n’a jamais de répliques cinglantes ou cyniques, elle est plus réfléchie.

Mais bien sûr Jane Austen nous offre toujours une critique de la société anglaise de l’époque à travers les personnages secondaires. Et surtout avec le père d’Anne Elliot et sa sœur Elisabeth qui sont particulièrement exécrables.

J’ai lu ce roman en version originale, c’est la première fois que je lisais du Jane Austen en anglais, j’ai eu quelques difficultés dans les premiers chapitres de présentation. Mais je me suis finalement vite habituée au style de l’auteur.

Mon roman préféré de l’auteure, avec Northanger Abbey, toujours le lien avec Bath !

Persuasion, de Jane Austen
aux éditions Vintage Books (2014)
301 page

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here