Angie, de Karin Slaughter

0
SHARE

Je remercie Netgalley et les éditions HarperCollins pour la lecture du nouveau polar de Karin Slaughter, Angie. C’est donc la première fois que je lis un roman de Karin Slaughter. Et bien sûr je commence logiquement par le neuvième tome de la série Will Trent 😉 Mais cela ne m’a pas empêché d’apprécier ma lecture.

Résumé :

Jusqu’où iriez-vous pour sauver votre fille ?
Le corps sans vie d’un ex-flic vient d’être signalé dans un bâtiment destiné à devenir le prochain nightclub branché d’une star du basketball ; Marcus Rippy. Parce que ses empreintes sont retrouvées sur cette scène de crime particulièrement sordide, Angie est recherchée par la police d’Atlanta.
Angie est la femme de Will Trent, policier taiseux dont Rippy est un ennemi personnel.
Elle est la mère biologique de Jo, conjointe étrangement effacée d’un sportif de haut niveau qui contrôle chaque détail du quotidien de son épouse.
Elle est surtout une flic, une survivante, une manipulatrice. Une femme qui a décidé d’en protéger une autre, sans limite.
Et Will Trent le sait bien : sa femme peut disparaitre ; elle finit toujours par revenir. Avec un plan.

Des personnages sombres et complexes

Comme je le disais dans l’intro, je n’ai pas du tout lu les autres romans de la série Will Trent. Quant j’ai commencé ma lecture de Angie j’avais constamment peur de ne pas avoir tous les éléments nécessaires pour comprendre les personnages et leurs background. Mais l’écriture détaillée de Karin Slaughter permet au lecteur de ne jamais se perdre sur les relations entre les personnages et les différents enjeux. On peut donc très bien lire ce roman indépendamment du reste.

Les personnages créés par l’auteure sont extrêmement bien travaillés. Will et Sara tiraillés par la cruauté d’Angie. Parce que le personnage d’Angie est des plus machiavélique. Elle manipule Will et Sara, mais le lecteur aussi. On la déteste malgré les circonstances atténuantes. Les personnages moins visibles sont également bien travaillés et complexes.
Karin Slaughter use de la même écriture pour détailler les scènes de crime et d’action. Elle ne nous épargne aucun fait, aucune blessure.

Ce nouveau polar de Karin Slaughter est construit en trois parties : le présent, passé et retour dans le présent. J’ai beaucoup aimé ce découpage temporel. Cela nous permet de mieux appréhender les événements et de comprendre les enjeux de la quête d’Angie. Grâce à la partie dédiée au passé (la semaine précédent la découverte de la scène de crime) qui est du point de vue d’Angie.

Un polar donc comme je les aime. Qui m’a donné envie d’en découvrir plus de l’auteure avec son autre série : Grant County.

Angie, de Karin Slaughter
aux éditions HarperCollins (sorti le 13 septembre 2017)
Titre VO : The Kept woman
genre : policier
593 pages

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here