L’Extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea, de Romain Puértolas

0
SHARE

image

Résumé :

IKEA. Ou comment un banal et innocent mot de quatre lettres, prononcé à mi-voix dans un taxi à Roissy Charles de Gaulle, peut vite devenir le début d’une rocambolesque et hilarante aventure. De la crise européenne au régime post-Kadhafiste libyen, un voyage inattendu, riche en quiproquos et rebondissements, ballotera, dans une armoire, un arnaqueur professionnel sur le chemin de la rédemption et de l’amour.

Un titre prometteur énigmatique. Un fakir arnaqueur, du nom d’Ajatashatru Lavash Patel (de nombreuses prononciations différentes seront proposés tout au long du roman) se fait payer un aller-retour Rajasthan Paris pour s’acheter un tout nouveau lit à clou chez Ikea, le fameux magasin de meubles suédois. Bien sûr comme l’annonce le titre, rien ne se passera comme prévu pour lui.

C’est un roman haut en couleur plein d’humour et d’émotions. Romain Puértolas ne prend pas de gants pour décrire les conditions de vie des clandestins qui essaie à tout prix d’atteindre l’Angleterre. Le passage le plus touchant et quand Ajatashatru se trouve en Libye, on en apprend plus sur son passé, pas plus enviable que celui des clandestins qu’il plaint.
Ajatashatru commence son périple en France, puis arrive en Angleterre enfermé dans une armoire Ikea, puis l’Espagne, l’Italie, la Libye et de retour en France. Durant ce voyage il va rencontrer tout une galerie de personnages : Wiraj un clandestin soudanais, une actrice de cinéma Sophie Morceau et son agent, un chauffeur de taxi gitan Gustave Palourde qui va poursuivre le fakir tout au long du roman.
J’ai aimé ces multiples aventure et l’humour présent tout au long du périple d’Ajatashatru, les nombreux running gag disséminés par l’auteur. Romain Puértolas a réussi à écrire un roman drôle, qui se moque des clichés et qui donne à réfléchir.

L’Extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea, de Romain Puértolas
Aux éditions Le Dilettante (2013)
252 pages

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here