Citation du Dimanche : Le Château des Millions d’Années

0
SHARE

Le Château des Millions d’Années de Stéphane Przybylski est le premier tome d’une tétralogie. Intitulée la tétralogie des origines, celle-ci se déroule au milieu du XXe siècle, et met en scène la quête nazi pour un avantage décisif dans la seconde guerre mondiale.

Ce premier tome se déroule en juin 1939. Heinrich Himmler diligente une mission archéologique en Irak. Si celle-ci a une mission officiellement scientifique, son réel objectif est de s’allier les populations locales afin de saper l’influence britannique.

Le personnage principal du roman est l’officier SS Friedrich Saxhäuser. C’est un héros de la Grande Guerre 14-18. Il navigue depuis dans les eaux troubles des divers services de renseignement du Reich. Ce soldat hors normes a lié son destin à celui d’Adolf Hitler depuis le putsch manqué de Munich en 1923 au cours duquel il lui a sauvé la vie.

Si celui-ci est fidèle à Hitler, c’est plus en raison de leur passé commun de soldat pendant la première guerre mondiale que par idéologie. C’est d’ailleurs un thème récurrent dans ce premier tome de la tétralogie. Hormis une nouvelle génération fascinée par les diatribes d’Hitler, aucun des personnages plus anciens ne semblent adhérer au national-socialisme, sauf pour leur intérêt personnelle.

Mais ce sont bel et bien les adhérents à cette idéologie mortelle qui sont brocardés ici :

Comme les Mayas, ils avaient voué leurs âmes à des chamans grotesques et grimaçants qui annonçaient la fin de l’ancien monde, l’avènement d’un « ordre nouveau » et la disparition des prétendus responsables de tous les maux de la société dans de gigantesques holocaustes.

La fin d’un ancien monde, l’avènement d’un ordre nouveau, étaient les antiennes d’Adolf Hitler. Pour ce monde nouveau, il fallait faire table rase du passé. Aucune des fondations de la société ne devaient y échapper. Pas de religion, pas de culture, tout doit être reconstruit.

Le Château des Millions d’Années, la trace une force supérieure ?

Evidemment au lendemain de l’échec de la République de Weimar, alors que la République allemande est saignée financièrement par les accords d’après-guerre et que le sentiment d’injustice règne, Hitler reçoit un écho formidable parmi la population.

Alors que l’histoire n’a de cesse de se répéter, cette citation tirée de Le Château des Millions d’Années ne devrait pas nous laisser indifférent. On ne peut pas faire table rase du passé. On peut au mieux s’adapter. A moins de faire un holocauste des boucs émissaires que l’on juge coupable.

Pour ce qui est de l’aventure de Friedrich Saxhäuser, Przybylski s’appuie sur la fascination d’Hitler pour l’ésotérisme. Il crée ainsi un lien savamment construit entre une œuvre historique et un roman de SF. Le Château des Millions d’Années se lit bien et pose plus de mystères qu’il ne répond à de questions.

Existe-t-il une force qui nous observe en train de ramper fiévreusement sur Terre. Cette dernière a-t-elle le pouvoir de nous contrôler ou de contrebalancer nos actes ? C’est bien l’hypothèse que posent les événements qu’affrontent Saxhäuser dans Le Château des Millions d’Années.

Autant dire qu’on le referme avec l’envie de lire rapidement le tome 2 de la tétralogie. Intitulé Le Marteau de Thor, il devrait permettre d’explorer d’autres légendes au Nord de l’Europe. Mais celles-ci seront peut être liés à ce que Saxhäuser a croisé en Irak.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here